Et si votre voiture de demain était imprimée en 3D ?

Et si votre voiture de demain était imprimée en 3D ?
High-tech

CUSTOMISATION - Au fil de nos balades dans les travées du CEATEC, le salon asiatique de l'électronique qui se tient cette semaine à Tokyo, nous vous présentons des innovations qui vont peut-être bouleverser votre quotidien de demain. Gros plan sur la voiture d'Honda imprimée en 3D.

En quoi l'industrie de l'automobile peut-elle bien faire sa révolution ? On sait l'attrait actuel des constructeurs pour la voiture autonome, les objets connectés à bord et l'électrique. Mais s'ils pouvaient aussi repenser le design, quelles solutions auraient-ils ?

Honda a eu l'idée de cumuler les innovations au sein d'un même produit présenté au CEATEC de Tokyo : un véhicule électrique majoritairement imprimé en 3D. Evidemment, le moteur et le châssis ne peuvent pas se plier à cette technique pour des questions matérielles. Mais pour l'habitable, les détails et finitions, rien ne s'y oppose.

Un mois pour fabriquer la voiture de ses rêves

Voici donc la MC-B, un "Micro-Commuter" pouvant embarquer une seule personne, mais dotée d'un coffre plutôt volumineux sur le modèle exposé lors du salon japonais. A première vue, rien ne différencie ce véhicule d'Honda aux allures de mini-utilitaire d'un autre véhicule. Côté look, peut-on lui trouver éventuellement quelques fioritures assez rares sur ce type d'engin. Et c'est là que la MC-B tient sa différence.

Car la voiture nippone doit son allure à une imprimante 3D Stratsys. Certes, elle n'a pas été façonnée d'un bout à l'autre de cette manière. Mais de très nombreuses pièces qui ont permis de la construire, oui. Du pare-chocs au coffre, du logo aux ailes, de larges morceaux de la voiture ont été imprimés durant un mois, 24h/24.

Finalement, c'est la recherche du design qui peut paraître la plus longue. Utilitaire, buggy, voiture ambulante de marchand de café… La MC-B pousse la personnalisation à son maximum. Le châssis, la batterie, le moteur électrique (80 km d'autonomie) sont de série. Pour le reste (couleur, forme, détails…), votre imagination est la seule limite sur la plateforme de création du véhicule (Variable Design Platform).

Le modèle que nous avons pu apercevoir a été conçu en partenariat avec Toshimaya, une célèbre marque japonaise de biscuits en forme d'oiseau. L'imprimante 3D a permis de dessiner un véhicule répondant aux besoins des livreurs de cookies de la marque avec des plateaux coulissants dans le coffre et des attaches pour que les boîtes ne bougent pas. 

XYT, le customisable à la française

Loin d'être un simple prototype, cette MC-B customisé va bientôt entrer en fonction. Honda n'a pas précisé son coût de fabrication, même s'il est très probablement moins élevé que pour un véhicule utilitaire standard. Et pas sûr que celui-ci ne répondrait à toutes les attentes de Toshimaya. Le personnalisable-modulable du look extérieur de la voiture devient tendance, et pas seulement pour la couleur. En France, la marque France Craft propose depuis plusieurs mois sa gamme XYT de véhicules personnalisables et multi-usages. Tout aussi électriques, ces véhicules baptisés Pixel sont assemblés par les acheteurs avec un minimum de pièces, là où les constructeurs se retrouvent à devoir visser et fixer jusqu'à 10 000 pièces. Et tout y est modulable, de la fonction attendue aux équipements.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter