Honor 10 : un smartphone looké et dopé à l'intelligence artificielle pour moins de 400 euros

TECH
DirectLCI
PRISE EN MAIN - Après la Chine en avril, le reste du monde a pu découvrir ce mardi depuis Londres le Honor 10, nouveau fleuron de la firme asiatique. Un smartphone élégant axé sur la photo et le design, mais surtout à un prix qui devrait séduire le plus grand nombre.

Honor a pris de drôles d'habitudes : jouer le mystère autour d'un lancement en Europe alors que son produit a déjà été dévoilé en Asie. Un étrange procédé initié par le constructeur chinois à plusieurs reprises ces derniers temps, mais qui suscite encore quelques attentes car les différences existent parfois entre deux produits selon les continents.

 

Voici donc le Honor 10, nouveau porte-étendard qu'Honor a présenté ce mardi à Londres devant la presse européenne après l'avoir sorti des cartons le 19 avril dernier en Chine. On en connaissait les grands contours potentiels et ils sont bien là. Le Honor 10 reprend les bons fondamentaux qui avaient fait le succès du Honor 9 et les améliore à la sauce 2018.

Première bonne surprise : le Honor 10 est aussi beau en vrai qu'en image. Il arbore un écran quasiment sans bord de 5,84 pouces (2 280 x 1 080 p) avec une seule fine bande en bas. Mais pas d'AMOLED, il s'agit ici d'une dalle IPS LCD FHD+. L'écran est agréable, mais moins contrasté que sur les technologies plus avancées. A l'arrière, le travail du verre donne un rendu irisé magnifique qui va plaire aux fashionistas avec son effet miroir, notamment sur le bleu (disponible également en gris et noir, puis en vert plus tard). La surprise vient de la face avant où l'on retrouve la fameuse "encoche iPhone X" tant décriée mais qui tend à devenir la norme. Elle abrite l'appareil photo et le haut-parleur.  L'écran LCD, avec ses 15 couches de verre travaillées, peut ainsi être regardé correctement quel que soit l'angle de vue.

L'intelligence artificielle vous aide à faire de belles photos

Côté caméra, c'est là où le Honor 10 se différencie de ses petits camarades Honor View 10 ou 7X. Il se rapproche du photophone avec son double capteur à l'arrière, comme sur le Honor 9, mais l'ensemble a été redessiné par rapport au modèle précédent pour se rapprocher du double capteur horizontal de l'iPhone 8 Plus, là où le cousin Huawei est passé à la verticale sur la gamme P20. Le Honor 10 propose donc des capteurs de 16 MP couleurs et 24 MP monochrome (ouverture f/1.8) à l’arrière, avec un autofocus plus rapide. A l’avant, les amateurs de selfie vont être ravis avec un capteur de 24 MP et une amélioration de la luminosité du rendu. Le capteur avant dispose aussi de la reconnaissance faciale multipoints pour déverrouiller extrêmement rapidement l’appareil. Comme avec l’appareil photo à l’arrière, le mode portrait est disponible et peut compter sur l’appui de l’intelligence artificielle pour améliorer l’effet bokeh. 

Car comme chez Huawei, la maison-mère, le logiciel photo est boosté par de l’intelligence artificielle. Et là aussi, c’est une puce dédiée qui gère et permet ainsi de reconnaître près de 500 scènes différentes selon 22 catégories (animal, portrait, panorama, sport, nuit, etc.) lors de la prise de photos et d’adapter les réglages en fonction pour que le rendu soit optimisé. D’autres viendront s’ajouter par la suite. Le Honor 10 peut ainsi différencier la luminosité et les effets si vous prenez un bouquet en photo ou votre petit dernier en plein match de foot. Une technologie largement inspirée de (voire portée par) Google Lens qui va être généralisé dès le prochain Android P.

L'amélioration de la caméra selfie permet non seulement la reconnaissance faciale pour déverrouiller, car elle est capable dans une photo de détecter le moindre élément du cadre, le moindre élément du visage. Mais vous pourrez aussi vous amuser avec les multiples stickers, filtres et autres permis grâce à la réalité augmentée qu'elle supporte, comme sur les Animoji d'Apple ou les Emoji RA de Samsung.

Et le capteur d’empreinte disparut sous l’écran…

Annoncé à partir de 399 €, le Honor 10 en a néanmoins sous le capot pour ce prix-là. Il s’appuie sur la puce la plus puissante conçue par Huawei (Kirin 970 octa-core - 4 x 2,36 GHz + 4 x 1,8 GHz), 4 Go de RAM (contre 6 Go sur le modèle vendu en Chine) et 64 Go ou 128 Go de stockage car aucun port microSD n’est prévu (mais il est dual SIM). L’autonomie devrait être bonne facture avec une batterie annoncée de 3400 mAh. Il est équipé d’un port USB-C et supporte la recharge rapide. Il peut ainsi récupérer 50 % d'autonomie en 25 minutes. Et il a gardé sa prise jack pour les écouteurs !


Une nouveauté fait aussi la force du Honor 10 et la marque n’a pas hésité à communiquer longuement dessus : le capteur d’empreinte placé à l’avant se fond dans l’écran. Plus d’espace tactile en surface, il est désormais matérialisé par des petits points et se situe sous la dalle. Un changement de design qui va aussi entraîner un changement de gestuel. Il ne suffit plus de poser son doigt sur le capteur. Il faudra désormais appuyer pour que le système fonctionnant par ondes puisse reconnaître et “lire” l’épiderme.

Le Honor 10 frappe encore une fois par son rapport qualité-prix impressionnant. Avec des spécificités propres à du haut de gamme (l’étanchéité et la dalle AMOLED en moins), le smartphone va piocher du côté de la gamme P20 de Huawei, le cousin dont il continue de s'inspirer avec quelques mois de décalage. Il en résulte un bon modèle pour les adeptes de la photo qui n'aurait pas un budget conséquent pour choisir l'excellent P20 Pro, l'iPhone X, le Galaxy S9+ ou même le Sony Xperia XZ2. Mais le cœur de cible du constructeur chinois est beaucoup plus jeune et les Millenials vont largement y trouver leur compte. Avec le design fun en prime.


Prix : 399 € en 64 Go, 449 € en 128 Go - Disponible dès mercredi 16 mai en Phantom Blue, Midnight Black et Glacier Grey, plus tard dans l’année en Phantom Vert.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter