Honor View 10 : les Digital Natives ont leur haut de gamme à moins de 500 €

DirectLCI
SURPRISE - Reconnaissance faciale, écran sans bord, intelligence artificielle, double capteur photo… des termes à la mode que l'on ne croyait réservés qu'aux ténors du smartphone. Et pourtant, Honor, marque ciblant plutôt une audience jeune, a dévoilé, mercredi, le Honor View 10. Un monstre de puissance et de technologie à seulement 499 euros.

Ce n'est pas parce que vous n'avez pas forcément le portefeuille que vous n'avez pas le droit à du très haut de gamme. C'est en substance le message distillé par Honor, mardi à Londres. Le fabricant chinois y a dévoilé deux smartphones à destination d'une seule et même cible : les jeunes utilisateurs. Une cible mouvante, fluctuante au gré des modes, et surtout ultra-connectée qui voit en ce jeune constructeur dynamique quelqu'un qui la comprend. Alors pour la séduire, Honor a depuis longtemps fait d'internet et des réseaux sociaux son agora, moyen de communication privilégié pour parler aux populations adolescentes ou adultes tendance Millennials et autres Digital Natives. Cela a fait sa force et sa notoriété. 


Mais pour exister, il faut aussi avoir des produits séduisants à offrir. Depuis le Honor 7 qui avait battu des records de vente en ligne en 2015, les Honor 8 et 9 couverts d'éloges, le savoir-faire de la firme n'est plus à prouver. Filiale de Huawei, qui n'en finit plus de gravir les échelons et de faire courir un frisson dans les échines de Samsung et Apple, Honor surfe aussi sur une pente ascendante grâce à ses atouts inspirés du grand frère : de jolis designs tout en aluminium, un double capteur photo, de la puissance sous le capot et de l'autonomie. Des spécificités de haut niveau sans fioriture pour attirer une cible alléchée aussi par les petits prix (moins de 500 € pour les plus chers). 

Miser sur la qualité et les prix bas

Sur son créneau bien défini (les moins de 30 ans dynamiques et créatifs, les budgets plus serrés), Honor se contentait jusque-là du très bon entrée de gamme (Honor 6X) et milieu de gamme qualitatif (Honor 9).


Mais mardi, en dévoilant son View 10 qui arrivera en France le 8 janvier prochain, Honor a cependant brouillé les pistes. Le Chinois ne cache pas son intention de redistribuer les cartes et se voit même dans le Top 3 mondial d'ici cinq ans. Alors, il avait besoin de frapper fort.


Ce nouveau smartphone représente ce que la marque fait de mieux en termes de technologies… que l'on retrouvait déjà en grande partie sur le Mate 10 Pro dévoilé en novembre par Huawei : un écran de quasiment 6 pouces (5,99") Fullview, soit peu de bords, la reconnaissance faciale qui permet aussi de créer des emojis animés (vous avez dit Animoji ?), un double capteur arrière (20 + 16 MP, ouverture f/1.8 et autofocus) et une caméra selfie à 13 MP, une batterie costaud (3750 mAh), la puce Kirin 970 à huit coeurs –fleuron de la maison Huawei-, 6 Go de RAM et 128 Go de stockage, la charge rapide via le port USB-Type C (50% récupérés en 30 minutes), le dernier système d'exploitation Android 8.0 Oreo accompagné de la surcouche EMUI 8.0. La prise jack, si cher aux jeunes fans de musique, a été laissée.


Rapidité, autonomie, photo : les trois piliers et autant d'exigences des jeunes utilisateurs y sont. Et bien plus encore !

De l'intelligence artificielle pour tous

Ce produit audacieux, qui répond aux exigences de Honor d'être "technologiquement novateur, à l’esthétique soignée et de grande qualité" tout en restant "accessible aux jeunes générations" a d'autres arguments inattendus à faire valoir. Pour la première fois, un smartphone qui leur est destiné embarque de l'intelligence artificielle (IA). Que ce soit pour booster l'utilisation en étudiant et apprenant du comportement de l'usager, en reconnaissant le sujet de la photo pour améliorer cette dernière (13 scénarii identifiés en temps réel : animaux, décor, personnes, fleurs, etc.) ou bien se soucier des détails (zoom jusqu'à 10 fois sur un objet visé).

On a pu apprécier également l'usage de l'IA dans les "Smart Tips" du View 10 : tel un assistant personnel, il apprend et est capable de vous prodiguer des conseils sur mesure. La traduction concoctée avec Microsoft fonctionne même sans connexion et s'avère très rapide. Très efficace, elle peut être utilisée pour traduire un texte pris en photo, taper une phrase pour en avoir le sens ou bien lors d'une discussion orale. Il suffit alors que chaque interlocuteur ait accès à l'interface (web ou appli téléchargée). La traduction est instantanée.

Mais là où le Honor View 10 marque sa différence avec le Mate 10 Pro – et justifie son bas prix-, c'est au niveau de l'écran. Exit la dalle OLED qui est ici remplacée par un écran IPS LCD plus classique. Ne cherchez pas à jeter votre smartphone Honor dans l'eau, il ne résisterait pas à la baignade ou même à la poussière, car il est dépourvu de la norme IP68. A 499 €, il fallait bien quelques concessions…


En dégainant un smartphone qui n'a pas à rougir à côté des Samsung Galaxy Note8, iPhone X d'Apple et Mate 10 Pro de Huawei, Honor veut frapper les esprits et jouer des coudes parmi les ténors. Reste à comprendre s'il ne se met pas volontairement en concurrence avec le voisin Huawei sur le haut de gamme. Mais, fidèle à sa stratégie habituelle, Honor cherche davantage à attirer dans son giron les Millennials qui cèdent facilement aux sirènes d'Apple ou Samsung et sont prêts à se ruiner (ou ruiner leurs parents) pour cela. iPhone SE ou 8, Galaxy S8 peuvent commencer à trembler face à ce prometteur Honor View 10.

Prix : 499 € - Disponible en bleu et noir le 8 janvier 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet