"Coditany of Timeness" : écoutez le premier album de metal intégralement créé par des robots (et c'est plutôt bon)

High-tech
C'EST DÉJÀ DEMAIN - L'album "Coditany of timeness" a été composé de A à Z par des robots : de la musique à la pochette de l'album, en passant par le nom des chansons. Un avant-goût du futur et des capacités exponentielles de l'intelligence artificielle ?

Déjà, de nos jours, des robots remplacent des musiciens dans des orchestres, des applications permettent d’anticiper les prochains hits et des algorithmes génèrent de la musique. Mais là, on vient de franchir une étape : car une intelligence artificielle vient de sortir un album de metal, entièrement créé par... des algorithmes. Alors, ce n’est pas la première fois qu'un robot est utilisé pour créer des morceaux de musique, sauf que, cette fois, les choses sont un peu différentes : car le rendu est plutôt bon, musicalement parlant. S'en est d’ailleurs un peu effrayant… 


Le premier album de Dadabots a donc été créé, harmonieusement, par un réseau de neurones en s’inspirant d'un groupe de metal (humain) nommé Krallice. Concrètement, l’intelligence artificielle a écouté tous les morceaux et a décortiqué chacune de leurs mélodies, avant d’essayer, à son tour, de créer les siennes, plus ou moins semblables. La machine a dû répéter cette action plusieurs millions de fois, avant de parvenir à concevoir son propre travail original. 


>> Ecoutez ici le premier album, Coditany of Timeness, créé par une IA 

Intros mélancoliques, guitares hurlantes, tout y est. Ou presque…

Le nom de l'album (Coditany of Timeness) et les titres des chansons ont été conçus par une autre intelligence artificielle. Même l'illustration de la couverture de l'album a été créée par un autre algorithme. Autrement dit, ce label de robots a conçu un album de metal indépendant. Les intros mélancoliques, les guitares hurlantes, tout y est. Ou presque…


Sur certaines pistes de l’album, vous entendrez quelque chose ressemblant à un solo de guitare, à une caisse claire ou aux cymbales charleston actionnées avec le pied gauche. Sauf qu’en réalité, il n’y a pas de guitare ou de batterie. Tout cela est juste du bruit. CJ Carr, l'un des créateurs de l'algorithme qui a composé l’album Coditany of Timeness, a déclaré au site The Outline :

Au début de son apprentissage, les sons générés étaient assourdissants et même un peu grotesquesCJ Carr, l'un des créateurs de l'algorithme qui a composé l’album "Coditany of Timeness".

"Au début de son apprentissage, les sons générés [par l’intelligence] étaient assourdissants, et même un peu grotesques. Mais à force de l’entraîner, on a fini par distinguer des sonorités inspirées de la musique originale, sur laquelle elle a été formée", raconte CJ Carr, l'un des créateurs de l'algorithme qui a composé l’album Coditany of Timeness. Au final, il faut bien l'avouer,  le résultat est assez bluffant ou du moins suffisant pour arriver à tromper quelques amis. Amusez-vous dire aux gens de votre entourage qu’il s’agit d’un nouveau groupe de metal, qui cartonne aux Etats-Unis, pour voir si quelqu'un devine que c'est fait par l'IA.

Si vous vous demandez si les robots qui ont fait la musique sont payés, la réponse est : non ! Mais on sait au moins une chose : si un jour ils se soulèvent et nous détruisent tous, le metal ne mourra pas avec nous. C'est déjà ça...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jusqu'où ira l'intelligence artificielle ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter