Internet Explorer : Microsoft propose un patch contre la faille de sécurité

Internet Explorer : Microsoft propose un patch contre la faille de sécurité

High-tech
DirectLCI
SÉCURITÉ - La firme de Redmond invite les utilisateurs de son navigateur Internet, Internet Explorer, à télécharger un correctif qui comble une importante faille de sécurité.

Il y avait de quoi avoir peur : une faille de sécurité touchant Internet Explorer pouvait permettre de prendre le contrôle d'un ordinateur à distance . Heureusement, quatre jours après avoir été révélée, cette faille critique, baptisée Zero Day (jour zéro), est corrigée par un patch.

Microsoft a en effet indiqué jeudi 1er mai qu'il venait de mettre en ligne un correctif de sécurité, à disposition de tous les utilisateurs d'Internet Explorer des versions 6 à 11. A noter que ce patch est disponible pour toutes les versions de Windows, y compris pour XP même si le support de ce logiciel d'exploitation est officiellement terminé depuis le 8 avril .

Comment appliquer ce patch ?

Concrètement, si vous avez activé les mises à jour automatiques, vous n'avez rien de particulier à faire. Le patch correctif devrait être téléchargé aujourd'hui ou demain. Assurez-vous que cela a été fait avant de reprendre une utilisation normale d'Internet Explorer. Si ce n'est pas le cas, rendez-vous dans le Panneau de configuration puis cliquez sur le bouton pour vérifier les mises à jour dans la zone Windows Update. Une fois le correctif détecté, lancez le téléchargement et appliquez-le.

"Dès que nous avons eu connaissance de cette faiblesse, nous avons décidé de la réparer vite et pour tous les utilisateurs", a indiqué Adrienne Hall, une responsable de Microsoft, sur le blog officiel de la firme de Redmond . C'est lundi 28 avril dernier que les autorités américaines avaient dévoilé l'existence d'une telle faille, qui répond au nom de code Zero Day .

Au regard du danger encouru par les utilisateurs d'Internet Explorer, l'agence fédérale en charge de la cybersécurité aux Etats-Unis n'avait pas hésité à inviter les internautes à basculer vers un autre navigateur Internet (Chrome, Firefox, Opera…) pour se prémunir contre Zero Day et les pirates informatiques qui exploitaient activement cette faille de sécurité. Le danger est désormais écarté.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter