Internet partout et pour tous ? L'avenir du fournisseur d'accès Internet unique et mondial est dans l'espace

High-tech
INTERNET - C'est un projet à plusieurs milliards de dollars. Elon Musk, fondateur de Paypal, SpaceX, Tesla ou encore SolarCity, a une nouvelle idée en tête : envoyer des milliers de petits satellites à 1 200 km de la Terre pour créer un maillage capable de fournir à la planète entière un accès au Web.

Elon Musk n'est pas homme à voir petit. Visionnaire, il a déjà fondé le service de paiement dématérialisé Paypal, lancé le projet de vol habité vers Mars SpaceX, créé la voiture électrique la plus populaire au monde avec Tesla Motors ou encore fondé la société SolarCity, firme dédiée à l'énergie solaire photovoltaïque, qui connaît un succès grandissant aux Etats-Unis. Son nouveau dada ? Créer un accès Web mondial pour toute la planète.

A l'image de Facebook et d’Internet.org avec des drones  ou encore de  Google et de son projet Loon basé sur des ballons antennes-relais , Elon Musk veut lui aussi passer par les airs. Mais il voit plus haut. Lui imagine des milliers de petits satellites en orbite autour de la Terre. Il ne faudrait pas moins de 700 appareils qui pèseraient moins de 115 kilos. Dans un entretien avec BusinessWeek publié le 16 janvier, Elon Musk a précisé son idée. Son "Internet spatial", qui serait géré par sa firme SpaceX, serait basé sur des centaines de ces satellites placés en orbite à seulement 1 200 kilomètres de la Terre, bien plus près que les appareils géostationnaires classiques, généralement postés à 35 400 kilomètres de notre planète.

Un projet à 10 milliards de dollars

Quel intérêt ? Un signal Internet meilleur et plus rapide, du fait d’une distance moindre (moins de déperdition). Elon Musk affirme que la rapidité du signal serait équivalente à celle de la fibre optique, sans aucun "lag" (retard de transmission) pour des services comme la visioconférence, le jeu en ligne à plusieurs ou l'accès aux services dans le cloud. Surtout, l'accès Internet deviendrait possible de n'importe quel point du globe, même le plus isolé. Ce serait l'avènement d'un fournisseur d'accès Internet mondial.

Les données transférées d'un pays à l'autre ne transiteraient donc plus par des tuyaux sous les mers mais seraient envoyées dans l'espace et répercutées de satellite en satellite jusqu'à atteindre la destination voulue. “La vitesse de la lumière est 10 fois supérieure dans l'espace que lorsqu'elle transite par une fibre, a expliqué Musk à BusinessWeek. A long terme, ce projet pourrait devenir le principal système de trafic Internet longue distance et permettre de donner accès au Web aux habitants de zones peu peuplées.” Un projet à 10 milliards de dollars (8,6 milliards d'euros).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter