Jeux, prix, configuration… Stadia, la plateforme de cloud gaming de Google, débarquera en novembre

High-tech
MODE D'EMPLOI - La guerre du cloud gaming, le jeu vidéo en streaming, est officiellement lancée. Jeudi 6 juin, Google a dévoilé plus de détails sur son futur service Stadia qui arrivera en novembre prochain dans plusieurs pays dont la France. Et les plus grands noms de l'industrie se sont associés à l'ambitieux projet du géant d'internet, qui proposera même une offre gratuite.

Google voulait frapper un grand coup avant le salon E3 du jeu vidéo, qui ouvre ses portes la semaine prochaine à Los Angeles (11-13 juin). Et le géant californien a plutôt bien réussi son tour de force. Au terme d'une vidéo d'environ 30 minutes, on comprend mieux pourquoi "certaines annonces ne pouvaient attendre l'E3", comme l'avait teasé Google.


Depuis sa première conférence de présentation en mars dernier à la GDC, le futur acteur du jeu vidéo était attendu au tournant avec son projet Stadia, du pur cloud gaming (jeu vidéo en streaming) reposant sur la force de ses serveurs capables de gérer tous les calculs et la puissance nécessaire pour des milliers de joueurs simultanés. Si on avait bien compris les grands contours (jouer n'importe où avec n'importe quel support), les informations sur le reste (fonctionnement, prix, catalogue…) avaient été plutôt chiches, disons-le même, inexistantes. C'était promis pour l'été. L'été est arrivé ce 6 juin.


Pour son grand débarquement dans le milieu vidéo-ludique, et histoire sans doute aussi de griller la politesse à Microsoft et son projet xCloud, Google a sorti l'artillerie lourde, jeudi 6 juin, pour détailler un peu plus Stadia. La plateforme sera officiellement lancée courant novembre 2019 dans une poignée de pays dont la France, avec une offre de haut vol.

Google Stadia, comment ça marche ?

Le credo de Google : fini la console de salon ! Stadia sera accessible depuis votre téléviseur (avec un récepteur Chromecast branché), votre smartphone (seulement les Pixel 3 et 3a au lancement), votre ordinateur de bureau ou PC portable (via Chrome). Il suffit de connecter un clavier, une souris ou une manette pour profiter du service de jeu vidéo, accéder au catalogue et lancer les jeux. On sait désormais qu'il faudra au minimum une connexion internet avec 5 Mbps de débit (résolution 720p pour les jeux) et au moins 35 Mbps pour profiter d'un jeu en 4K. Une marge qui laisse de la place au plus grand nombre de joueurs, même dans des zones mal desservies en connexion internet ou 4G.


Il est possible de tester sa connexion internet ici.

Quel prix pour jouer ?

Et on a désormais une gamme de prix. Deux types d'abonnement ont été dévoilés :

- Stadia Base : offre gratuite. Vous achetez les jeux à l'unité dans le store, vous en profitez en résolution 1080p maximum et son stéréo, quel que soit votre débit internet. Mais aucun autre avantage et des contours qui restent à définir au niveau du modèle économique (les jeux seront-ils plus chers que les versions dématérialisés ou boîtiers pour console pour compenser ?) L'abonnement gratuit ne sera pas accessible avant 2020.


- Stadia Pro : 9,99 euros par mois. Elle permet de jouer avec une résolution 4K (60 ips), du son surround 5.1, d'acheter des jeux à l'unité et d'obtenir des jeux supplémentaires gratuits ainsi que des remises sur l'achat de jeux. La meilleure alternative pour profiter pleinement de la puissance du service. En revanche, l'abonnement ne comprendra visiblement aucune liste de jeux accessibles gratuitement à la façon d'un Xbox Game Pass ou PlayStation Now. C'est donc la qualité du service (4K HDR) qui se monnaye.


Stadia démarre avec une offre de précommande pour les plus enflammés, baptisée Stadia Founders. Ils auront le droit d'être les premiers joueurs du service en novembre après avoir déboursé 129 euros pour obtenir la manette Stadia exclusive bleu nuit. Le pack Founder inclut aussi un Chromecast Ultra pour jouer sur leur TV en Ultra HD 4K et HRD, ainsi qu'un accès à Stadia Pro pendant 3 mois (avec aussi Destiny 2 gratuit). Cette offre vous permettra aussi d'offrir un Pass Buddy de 3 mois d'accès Pro à un ami et de choisir votre pseudo en avance.


Google précise qu'en cas d'arrêt de l'abonnement Stadia Pro, les jeux restent votre propriété et il sera toujours possible d'y jouer via la plateforme avec l'offre gratuite. A noter aussi que les manettes Stadia classiques coûteront 69 euros, un peu plus que celles de consoles classiques qui seront compatibles avec la plateforme.

Quels jeux disponibles ?

Du côté du catalogue, la firme de Mountain View a fait fort aussi en s'alliant les plus grands studios. On dénombre déjà 31 titres et sans doute plus encore d'ici le lancement. En plus d'Assassin's Creed Odyssey qui avait servi de démonstration, Ubisoft lui octroie notamment Tom Clancy's The Division 2, The Crew 2 et le futur Ghost Recon Breakpoint. Square Enix se félicite de l'arrivée prochaine sur la plateforme de la trilogie Tomb Raider (nouvelle génération) et de Final Fantasy XV. On trouve aussi Dragon Ball Xenoverse 2, Doom Eternal, Borderlands 3, Metro Exodus, Destiny 2 ou encore NBA 2K et Football Manager 2020.


Mais surtout, preuve de son entrée parmi les grands, Stadia a déjà eu le droit à sa première mondiale avec Baldur's Gate III (Studio Larian), jeu très attendu par les fans et qui arrivera également sur PC. Cependant aucun jeu annoncé ne sera exclusif à Stadia.


Les premiers jeux annoncés :

Assassin’s Creed: Odyssey (Ubisoft)

Baldur’s Gate III (Larian Studios)

Borderlands 3 (2K)

Darksiders Genesis (THQ)

Destiny 2 (Bungie)

Doom 2016 (Bethesda)

Doom Eternal (Bethesda)

Dragon Ball Xenoverse 2 (Bandai Namco)

Farming Simulator 19 (Giants Software)

Final Fantasy XV (Square Enix)

Football Manager (Sega)

Get Packed (Coatsink)

GRID (Codemasters)

Gylt (Tequila Works)

Just Dance (Ubisoft)

Metro Exodus (Deep Silver)

Mortal Kombat 11 (Warner Bros)

NBA 2K (2K)

Power Rangers: Battle for the Grid (nWay Games)

Rage 2 (Bethesda)

Rise of the Tomb Raider (Square Enix)

Samurai Shodown (SNK)

Shadow of the Tomb Raider (Square Enix)

The Crew 2 (Ubisoft)

The Elder Scrolls Online (Bethesda)

Thumper (Drool)

Tom Clancy's Ghost Recon Breakpoint (Ubisoft)

Tom Clancy's The Division 2 (Ubisoft)

Tomb Raider Definitive Edition (Square Enix)

Trials Rising (Ubisoft)

Wolfenstein: Youngblood (Bethesda)

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter