J.R.R. Tolkien : la Terre du Milieu de retour en jeu vidéo

High-tech
DirectLCI
REPORTAGE - Warner Bros Games a présenté à Londres son prochain jeu inspiré du Seigneur des Anneaux. Un titre intelligent, plutôt bien réalisé, qui augure du meilleur pour les fans de Frodon et d'Aragorn.

C'est à Londres que Warner Bros Games a présenté mardi 22 mai en petit comité la nouvelle mouture de son jeu La Terre du Milieu : L'ombre de Mordor . Un titre inspiré par les univers de J.R.R. Tolkien et qui, d'un strict point de vue chronologique, se déroule entre les événements de The Hobbit et ceux du Seigneur des Anneaux. Mais attention, il ne s'agit pas d'une quelconque adaptation des films de Peter Jackson qui ont déjà été, par le passé, l'objet de portages édités par Electronic Arts .

Comme le souligne Michael De Plater le directeur du design du jeu, "la fondation Tolkien nous laisse donner notre propre vision de l'univers décrit par l'auteur du moment que celui-ci respecte la très grande cohérence des ouvrages". Les fans de la trilogie de Peter Jackson ne retrouveront donc pas ici la musique épique d'Howard Shore ni les acteurs présents dans le film. Pourtant, impossible de ne pas trouver quelques ressemblances entre le héros de ce jeu d'action et d'aventure et l'Aragorn incarné par Viggo Mortensen à l'écran. Si l'inspiration n'est pas cinématographique, elle vient d'ailleurs.

Par le scénariste de Red Dead Redemption

Après quelques minutes de jeu, impossible de ne pas voir une filiation directe entre des jeux comme Assassin's Creed auquel on aurait ajouté une touche de Read Dead Redemption (Rockstar) le tout mélangé à la sauce Seigneur des Anneaux. Pas étonnant d'ailleurs lorsque l'on sait que le scénariste de l'extraordinaire jeu de Rockstar Games, Christian Cantamessa, a été embauché pour travailler sur ce titre conçu par le studio américain de Monolith (Blood, FEAR, Condemned…) . L'histoire de L'ombre de Mordor reste néanmoins à date assez floue. Tout juste sait-on que, comme Red Dead Redemption, on y parlera de vengeance et de rédemption.

Sans doute faudra-t-il attendre le 7 octobre prochain, date de sortie du jeu, pour avoir une idée précise la de trame de ce jeu. Cette rapide présentation londonienne était surtout l'occasion de découvrir plus en détail certaines des mécaniques originales du jeu. Le joueur pourra ainsi composer sa propre armée d'orcs. Comment ? En possédant grâce à ses pouvoirs magiques certaines créatures pour les contraindre à obéir. Une fois dociles, celles-ci pourront se retourner contre les chefs de guerre orcs ou bien rallier d'autres troupes à leur étendard. Plus les "serviteurs" du joueur monteront dans la hiérarchie, plus ils amèneront avec eux de nouvelles troupes.

Un jeu tactique et intelligent

Un concept vraiment original d'autant plus que le design des créatures ainsi mises en scène est, sur PlayStation 4, très réussi. Les orcs de ce titre n'ont rien à envier à ceux de Peter Jackson. Cette possibilité introduit une mécanique de jeu vraiment originale et novatrice. Reste qu'on ne pas encore si cette gestion de troupes sera anecdotique ou centrale dans un jeu où l'aspect tactique semble essentiel pour progresser dans l'aventure. Le héros pourra se retrouver confronté à une plusieurs dizaines d'adversaires lorsqu'il s'agira d'investir une forteresse ennemie. Autant dire qu'il faudra savoir élaborer des stratégies pour ne pas périr sous les coups répétés de ses adversaires…

Graphiquement prometteur, techniquement plutôt abouti sur PS4 (la seule version présentée, même si le jeu sera aussi disponible sur PS3, Xbox 360, Xbox One et PC), avec quelques bonnes idées réellement originales, cette Ombre de Mordor pourrait bien faire honneur aux fans de la Terre du Milieu autant qu'aux amateurs de bons jeux vidéo. Un titre à surveiller qui devrait se dévoiler encore un peu plus lors du prochain salon E3 de Los Angeles (10 au 12 juin 2014). Le chef-d’œuvre Red Dead Redemption sorti en 2010 trouvera-t-il enfin un digne successeur ? On peut l'espérer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter