Kepler-452b : “Des conditions nécessaires, mais pas suffisantes”

High-tech

ESPACE — La nouvelle exoplanète découverte par la Nasa est-elle réellement une jumelle de la Terre ? Rien n’est moins sûr d’après David Fossé, docteur en astrophysique, qui explique à metronews que Kepler-452b n’est pas forcément une planète rocheuse comme la Terre.

Kepler-452b est-elle vraiment la jumelle de la Terre ? La communauté scientifique connaît en effet l’un des travers de la Nasa. L’agence spatiale américaine a tendance à magnifier ses résultats. “C’est le principe du verre à moitié vide ou à moitié plein”, confirme à metronews David Fossé, docteur en astrophysique et rédacteur en chef adjoint de la revue Ciel & espace.

Du côté du verre à moitié plein, elle est “la plus petite planète découverte dans une zone habitable autour d’une étoile qui ressemble au Soleil, explique le spécialiste. Kepler-452b est en effet seulement 1,6 fois plus grande que la Terre. On peut donc imaginer que de l’eau liquide puisse y couler”.

Peut-être une planète gazeuse

Mais les choses ne sont évidemment pas si simples : “La planète n’est pas forcément rocheuse. Comme on ne connaît pas encore sa masse, il est impossible d’en déduire sa densité et donc de savoir si elle est constituée de gaz ou de roches, détaille David Fossé. Ce sont donc des conditions nécessaires, mais pas suffisantes.”

Il ne sera possible de le savoir qu’en observant attentivement le comportement de l’étoile autour de laquelle elle tourne : “Il faut passer par la méthode des vitesses radiales, la planète est pesée grâce à l’observation des mouvements qu’elle imprime à son étoile. Dans le cas de la Terre, ce mouvement n’est que de 10 centimètres par seconde.” Difficile dans ses conditions de l’observer à partir d’un télescope terrestre.

Pour autant, le satellite Kepler lancé par la Nasa en 2009 est un vrai succès. Depuis la découverte de la première exoplanète, 51 Pegasi b, en 1995 par une équipe de l’observatoire de Haute-Provence, le satellite en a découvert 1030 sur les 1935 connues à ce jour. En plus de Kepler-452b, la Nasa a également précisé la détection de 521 nouvelles planètes . De quoi ouvrir un peu plus le champ des possibles.

EN SAVOIR +
>> La Nasa découvre une proche cousine de la Terre >> Deux exoplanètes ressemblant à la Terre découvertes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter