Tinder propose désormais une quarantaine de genres au-delà de "homme" et "femme"

High-tech
DirectLCI
NOUVEAUTÉS – Le 15 novembre, le site de rencontre a annoncé la mise en place d’une quarantaine d’options permettant aux utilisateurs de définir leur genre.

"Homme", "Femme", et ? Jusqu’à présent, Tinder n’offrait pas de troisième option à ses utilisateurs afin de s’identifier. Mais cela est sur le point de changer. Mardi 15 novembre, le site de rencontre a annoncé qu’il allait faire mieux qu’une troisième option... et en proposer une quarantaine ! Ceci afin de permettre aux personnes transgenres et aux utilisateurs qui ne se retrouvent que très peu dans la définition "homme" et "femme" de pouvoir se présenter de la façon qui leur paraît la plus appropriée sur le réseau social. 

Transgenre, sans genre, en transition…

Ainsi, quiconque veut éditer son profil pourra sélectionner dans la catégorie "Je suis" un troisième onglet : "Plus". Une fois ouvert, l’utilisateur pourra taper plusieurs mots pour sélectionner le qualificatif qui définit au mieux son identité. Des suggestions apparaîtront telles que "sans genre", "androgyne", ou encore "en cours de changement de sexe", et "gender fluide". Et les individus qui ne trouveront pas le terme adéquat pourront écrire ce qu’ils souhaitent. Quant à ceux qui ne désirent pas que leur genre apparaisse sur leur profil, ils pourront également en faire la demande.


Dans son communiqué, Tinder explique que "personne ne sera jamais banni du réseau social à cause de son genre". "Nous n’avions pas les bons outils dans le passé pour servir notre communauté si diversifiée, mais cela change aujourd’hui", a affirmé l'équipe dirigeante.

Lire aussi

Éviter l'exclusion

L’entreprise a travaillé en collaboration avec l’organisation américaine très active de défense des droits des LGBT, GLAAD, afin de concevoir cette quarantaine de nouvelles options. "Cela envoie un message fort en termes d’acceptation lorsqu’une plateforme comme Tinder exprime clairement à ses utilisateurs que les personnes transgenres sont les bienvenues", a réagi sur la BBC Nick Adams, en charge d’un programme sur la communauté transsexuelle au sein de la GLAAD.


Les personnes transgenres ont été la cible d’insultes à plusieurs reprises sur le réseau social, voire même de harcèlement. Certaines ont également été bannies après plusieurs signalements d’utilisateurs. Des incidents pour lesquels Tinder s’excuse dans son communiqué. L’entreprise a annoncé en parallèle qu’elle allait entreprendre de mieux former ses équipes pour répondre de façon plus adéquate aux "enjeux concernant ces communautés".


Pour l’instant, ces nouvelles options ne sont accessibles qu’aux utilisateurs américains, canadiens, et britanniques. Tinder n’a pas encore donné de date pour une mise à disposition en France.

Lire aussi

En vidéo

L'amour 2.0 : "Sur Tinder, les femmes sont très agressives sur leur drague"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter