L'iPhone XR se vendrait-il moins bien que prévu ?

High-tech

Toute L'info sur

Lancement de trois nouveaux iPhone

COUCI-COUÇA - En livrant un iPhone bien équipé et moins cher, Apple pouvait espérer des débuts en fanfare. Le constructeur aurait déjà pourtant réduit ses prévisions de production pour Noël. Une surprise qui arrive au moment où la marque annonce qu'elle ne détaillera plus ses chiffres de ventes.

Pour Apple, ce devait être le coup de fouet des ventes de Noël, et un smartphone idéalement positionné pour gagner à lui les possesseurs d'anciens iPhone. Un rapport qualité-prix si séduisant qu'on s'en demandait même s'il ne risquait pas de cannibaliser les ventes des XS et XS Max bien plus chers. Si l'on en croit nos confrères de Nikkei, on avait tort. Deux semaines à peine après son lancement, la firme de Cupertino aurait ainsi averti certains de ses partenaires industriels que la montée en puissance de leurs lignes de productions prévue à l'approche de Noël n'était plus d'actualité, ce qui représente des prévisions en baisse de 20 à 25%.

Principaux assembleurs des smartphones de la marque à la poomme, Foxconn et Pegatron n'utiliseraient notamment que les trois-quarts des lignes de production prévues à l'origine, tandis que Wistron, tout d'abord sollicité pour le coup de feu de fin d'année, a finalement appris qu'il ne serait pas mis à contribution pour Noël.

Lire aussi

Dans le même temps, la production de l'iPhone 8 serait en pleine embellie. Le modèle qui date de l'automne 2017 se vendrait en effet mieux que prévu, une hausse qui compenserait en volume la déception des premiers chiffres de vente de l'iPhone XR. En gros, comme si l'iPhone 8 faisait office de valeur refuge pour ceux qui se refusent à passer la barre des mille euros en achetant un XS ou XS Max de dernière génération. À capacité de mémoire équivalente, l'iPhone 8 reste il est vrai plus de 200 euros en dessous de l'iPhone XR.

Si les sources et le sérieux du Nikkei, qui rapporte ces informations, ne sont pas en cause, ce genre d'annonce reste toujours à prendre avec prudence. Et pour cause : personne d'autre qu'Apple n'a une vue globale de sa chaîne d'approvisionnement, et des arbitrages qu'il peut y opérer. L'année passée, des rumeurs comparables avaient par exemple prédit des ventes décevantes à l'iPhone X, rumeurs démenties par les chiffres de ventes publiés quelques mois plus tard.

Apple ne fera plus le détail de ses ventes d'iPhone

Chez Apple, on ne commente jamais ce genre d'informations alarmistes -qui servent parfois à faire de la pub aux cabinets d'analystes qui les publient. Il faut d'ordinaire attendre la publication des comptes trimestriels de l'entreprise pour valider ou infirmer indiscrétions ou rumeurs de marché. Si Apple continuera de publier chaque trimestre le chiffre d'affaires global de ses ventes de smartphones, Cupertino vient d'annoncer qu'il ne livrerait plus les chiffres de vente de chaque iPhone, interdisant du coup aux observateurs de voir quelles gammes se vendent le mieux, ou de calculer le prix moyen d'un appareil. 

Une annonce qui arrive au moment où les ventes d'iPhone plafonnent, la faute à un marché mature où tout le monde ou presque a déjà un smartphone, un engin que l'on renouvelle de moins en moins souvent. Entre les rumeurs sur les ventes de l'iPhone XR et ces dernières annonces, l'action Apple a en tout cas décroché de près de dix pour cent depuis la semaine dernière.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter