L’UE réclame en "urgence" un chargeur universel, Apple dit toujours non

Il existe encore de nombreuses normes de chargeur de smartphone
High-tech

NORMALISATION - C'est un vœu pieux depuis plus de 10 ans, mais qui pourrait devenir réalité. Les eurodéputés ont réclamé à la Commission européenne d'accélérer la demande d'une norme de chargeur universel pour les téléphones portables. Cela pourrait se faire autour de la nouvelle prise USB-Type C. Toujours irréductible, Apple s'y refuse encore... un peu.

C’est désormais une demande officielle. Jeudi auprès de la Commission européenne, les eurodéputés ont exigé l’adoption en "urgence" d’une norme de chargeur universel pour les téléphones portables dans l’UE. Une façon pour eux de réduire en partie les près de "50 millions de tonnes de déchets électroniques produits chaque année dans le monde", dont 12,3 millions en Europe.

"L'offre pléthorique de chargeurs entraîne (...) des coûts excessifs et des désagréments pour les consommateurs, et génère une empreinte écologique inutile", ont argumenté les élus européens dans un texte adopté à une large majorité (582 pour, 40 contre, 37 abstentions). Estimant qu’établir une norme de chargeur universel est une urgence, les eurodéputés veulent que la mesure soit adoptée d’ici à juillet 2020. Depuis 2009, la Commission tente de définir une solution commune pour tous les appareils, mais se heurte encore aux réticences de certains fabricants.

Lire aussi

Trois types de connecteurs contre 30 il y a 10 ans

Cette volonté affichée depuis plusieurs années trouve cependant un écho plus favorable auprès de l'industrie , qui tend de plus en plus vers une uniformisation des types de chargeur. Le micro USB s’était ainsi généralisé auprès de nombreux fabricants avant de céder progressivement la place à l’USB-type C, qui permet des transferts de données plus rapides et un branchement dans un sens ou l’autre dans un appareil. Le commissaire européen chargé de l'Union énergétique, Maros Sefcovic, avait récemment salué la réduction drastique constatée depuis dix ans avec désormais seulement trois normes de chargeur (micro USB, USB-C et Lightning) contre une trentaine il y a 10 ans.

Mais pour que l’uniformisation se réalise, il reste un obstacle à surmonter : faire adopter la mesure par Apple. La firme californienne a réitéré son opposition à cette décision. Pour rappel, elle dispose  de son propre connecteur Lightning qui présente, selon elle, les mêmes qualités pour le consommateur que l’USB-C. Une norme unique "étoufferait l’innovation au lieu de l'encourager, et nuirait aux consommateurs en Europe et à l'économie dans son ensemble", affirme-t-elle. Apple fait valoir son parc d’appareils qui se chiffre en plusieurs centaines de millions et qu’un changement entraînerait "un volume sans précédent de déchets électroniques".

Apple ne veut pas d’une norme… mais y va doucement

Le chargeur Lightning est aujourd’hui utilisé sur les iPhone, iPad, iPod ou encore les récents AirPods. Pourtant, Apple a fait un pas vers l’uniformisation sur ces derniers iPad Pro qui se rechargent désormais via le port USB-C. Les derniers iPhone 11 Pro arborent pour leur part toujours la prise Lightning, mais à l’autre bout pour se brancher à une prise ou un appareil, on trouve désormais un connecteur USB-C au lieu de la classique prise USB. Les derniers ordinateurs MacBook Air et Pro ne possèdent également plus que des ports USB-C.

En vidéo

Vers un chargeur universel ?

Une étude doit être publiée par la Commission européenne dans les prochains jours pour évaluer la situation. Une étude d’impact sera ensuite réalisée et des mesures décidées, "une combinaison d’options politiques comprenant des mesures réglementaires et non-réglementaires", a promis Maros Sefcovic.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent