La belle histoire de Ring, la startup qui veut vous protéger des cambrioleurs

La belle histoire de Ring, la startup qui veut vous protéger des cambrioleurs

High-tech
DirectLCI
SUCCESS-STORY – Ring, qui s’apprête à débarquer en France, aurait pu ne jamais voir le jour sans la confiance de son fondateur, Jamie Siminoff. Il a essuyé les refus, les débuts d’échec, sans jamais se départir de sa foi. Près de six ans après sa création, l’entreprise a le vent en poupe et une volonté : faire fuir les cambrioleurs et assurer la sécurité des quartiers.

C’est une histoire qui a des airs de quelque chose d'extrêmement convenu mais qui n'en finit jamais de faire rêver tout entrepreneur en devenir. L'American Dream tel qu'on se l'imagine de l'autre côté de l'Atlantique et qu'on envie au pays où tout semble possible. Jamie Siminoff en avait sans doute déjà rêvé lorsqu’il concevait ses premiers produits dans son garage, comme Steve Jobs et bien d’autres avant lui. Pour ce Californien, le premier eldorado professionnel devait être... le jardinage !


Sans grande perspective ni nombreux débouchés, il se décida à faire autre chose : un visiophone connecté. Un projet un peu fou qu'il lance en 2011 sans soutien. Mais Jamie Siminoff a foi en son projet, malgré des débuts un peu chaotiques qui poussent même sa femme à l'inciter à arrêter. En 2013, il participe à une émission de la chaîne tv ABC, Shark Tank, dans laquelle des entrepreneurs viennent présenter leurs inventions à des business-angels qui peuvent investir. Il repart les poches vides, ayant même refusé une offre insuffisante selon lui, mais reste convaincu que son produit, alors appelé DoorBot, a de l'avenir. Et il a raison. 

Richard Branson et Shaquille O'Neal dans l'aventure

Les premières ventes ont débuté plutôt correctement. Sa présentation dans l'émission va booster les commandes et convaincre des investisseurs qui lui offrent bien plus qu'il n'espérait pour lancer son aventure. Le destin met notamment sur sa route Richard Branson, patron de Virgin, bluffé par ce système qui permet de communiquer et voir en vidéo qui sonne à votre porte.

Fini le garage, Jamie Siminoff a donné vie à son idée dont le but initial était de faire fuir les cambrioleurs. Entre temps, DoorBot est devenu Ring et a pénétré le marché américain par la grande porte en franchissant celles des principales enseignes comme Best Buy, Target ou Home Depot. Preuve de son succès, l'entreprise compte parmi ses ambassadeurs (et investisseurs) des stars comme l'ancien basketteur Shaquille O'Neal - sur les épaules duquel il fit sensation en venant installer les produits chez certains clients.

Quatre ans après son "télé-crochet", son entreprise compte plus de trois millions de produits vendus et s'apprête à envahir la France avec ses sonnettes, interphones, caméras de surveillance et capteurs. Les gammes Ring sont dans l'ère du temps : connectées, sur batterie pour beaucoup, faciles à installer, longue durée et opérables à distance. Les produits sont garantis à vie, même contre le vol. Ils peuvent même interagir avec d'autres objets connectés comme le réfrigérateur Family Hub de Samsung sur lequel l'appel vidéo de l'interphone apparaît et vous pouvez y répondre. Les appareils auditifs Oticon sont aussi reliés à Ring Doorbell. Si ça sonne, le porteur du dispositif est averti. Ring est aussi compatible avec les assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant.


Et Jamie Siminoff opère un retour à ses premiers amours. Ring a récemment racheté la société Mr. Beams, spécialiste du luminaire sans fil et des capteurs extérieurs. Histoire de surveiller aussi le jardin.

Ring mise sur la surveillance de quartier

"Notre mission est d'aider à réduire la délinquance dans les voisinages, explique Jamie Siminoff. Les propriétaires ont donc besoin de produits de sécurité abordables, préventifs, faciles à installer et complets." Il a ainsi conçu ses produits pour que chacun puisse créer des systèmes de sécurité pour dissuader les intrus. "En 2018, nous ferons en sorte que cambrioleur devienne un métier de plus en plus difficile", lâche-t-il. 


Sécurité et surveillance sont les maîtres-mots de l'entreprise qui prône aussi la vigilance collective. Protéger sa maison, c'est bien. S'assurer que tout le quartier est en sécurité, c'est mieux. Ring s'est ainsi associé avec la police de Los Angeles pour équiper de nombreuses maisons du quartier de Wilshire Park. Le taux de cambriolage a ainsi diminué de moitié. Des opérations identiques sont en cours au Royaume-Uni.


Une application Neighborhoods permet également d'aider à la surveillance du quartier en partageant les informations entre voisins, en incitant aux relations et en avertissant en cas de souci sur un logement dont les propriétaires sont censés être absents.

Video Doorbell

Avec le visiophone connecté de Ring, vous allez pouvoir répondre à la porte où que vous soyez. Cette sonnette vidéo HD fonctionne n'importe où et sans installation filaire. Quelqu'un sonne chez vous, vous recevez l'appel sur votre smartphone, tablette ou PC. Vous pouvez lui répondre instantanément. Et vous pouvez même être alerté par un simple mouvement détecté par le capteur de l’appareil.

Prix : 199 € - Disponible en différentes couleurs - Plus d’infos sur Ring.com

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter