La Bibliothèque nationale de France, caverne d’Ali Baba insoupçonnée du jeu vidéo

DirectLCI
JT WE - Si la BNF est surtout prisée pour ses ouvrages, elles renferment d’autres trésors de notre patrimoine culturel. A chaque fois qu’un jeu vidéo est publié en France, un exemplaire y est automatiquement archivé. Depuis 25 ans donc, la BNF emmagasine disquettes, cartouches et CD-Rom.

C’est un fait connu : la Bibliothèque nationale de France abrite dans ses rayons près de 15 millions d’ouvrages. Ce qui l’est moins, en revanche, c’est que ce temple recense aussi 25 années d’histoire du jeu vidéo. 


En effet, depuis un quart de siècle, la BNF emmagasine précieusement chaque exemplaire des jeux parus sur le territoire national. Des disquettes de l’Atari ST, en passant par les cartouches de la Nintendo 64 sans oublier les CD du Gamecube et autre Playstation, c’est un véritable patrimoine vidéoludique qui s’est construit ici au fil des ans. 

15.000 références

Et lorsque les caméras de TF1 sont allées découvrir ce paradis de l’art numérique d’hier et d’aujourd’hui, Benjamin Barbier était justement en train de se pencher, pour sa thèse, sur l’un des tous premiers jeux français : Another World, cartouche publiée dans les années 1990, sur Megadrive. Il explique : "Les jeux qui sont ici sont déposés par le biais du dépôt légal, donc à chaque fois qu’un jeu est publié en France, il y a automatiquement un ou deux exemplaires qui arrivent ici." 


Pour tout passionné qui se respecte, le sous-sol de la BNF revêt des allures de cavernes d’Ali Baba. 15.000 jeux sont ainsi méticuleusement référencés et stockés dans des boîtes spécialement conçues pour une conservation sur le long terme.  Et, parfois, en plusieurs exemplaires. Sébastien Gaudelus, directeur adjoint du département audiovisuel de la BNF, précise pourquoi : "Le principe est de pouvoir manipuler l’objet, la figurine, telle qu’elle a été éditée dans le commerce, mais de conserver aussi la forme éditoriale, du coup le blister. Cela permettra, à l’avenir, de devenir un sujet d’étude pour les chercheurs."

Lire aussi

Un secteur en constante expansion

Et ce n’est pas tout : au 17e de la tour des sciences se trouve une pièce fermée au public. A côté des phonographes, d’anciennes consoles de jeux sont elles aussi conservées, dont certains modèles datent des années 70.  Un bon moyen de se rendre compte de l’évolution folle qui sépare les premiers essais rudimentaires aux consoles HD qui trônent désormais dans nos salons. 


Preuve s’il en est que le jeu vidéo a désormais amplement gagné ses lettres de noblesse pour acquérir, au fil des ans, un statut d’art à part entière au même titre que la musique, le cinéma ou la littérature. En 2016, le chiffre d’affaires mondial du secteur s’élève à près de 100 milliards d’euros. 

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter