Le "Netflix" d'Apple se précise : la marque annonce une keynote pour le 25 mars

High-tech

CLAP DE DÉBUT - Le printemps s’annonce bien rempli pour Apple. Comme l’an dernier, le géant américain a décidé d’organiser une conférence pour présenter ses dernières nouveautés. Ce sera le lundi 25 mars au Steve Jobs Theater de Cupertino. Et à en croire l'invitation, ça devrait parler cinéma

Après avoir fait beaucoup parler de lui en janvier en prévoyant, puis confirmant des résultats en-deçà des espérances pour les ventes d'iPhone 2018, Apple avait laissé entrevoir une ligne de conduite 2019 bien différente des habitudes. Et à en croire Tim Cook, la marque à la pomme mettrait plutôt l'accent sur de futurs services, notamment sur le fameux service vidéo dont on parle depuis si longtemps.

Apple restait sur un mois de février plutôt discret. C’était sans doute pour mieux préparer le printemps. Ce lundi, la firme californienne a confirmé la tenue de sa première conférence de l'année le lundi 25 mars prochain au Steve Jobs Theater de son Apple Park de Cupertino. A en croire l'invitation envoyée à la presse, cela devrait parler cinéma.

Lire aussi

Le retour de l'iPad mini ?

Tim Cook et les siens devraient profiter de l'occasion pour dévoiler un service de streaming vidéo – annoncé comme un concurrent de Netflix - qu'Apple met au point depuis quelques temps en compagnie de grands noms d'Hollywood. On peut donc logiquement s'attendre à un lancement en grande pompe avec pléthore de stars comme James Cameron, Oprah Winfrey ou encore Jennifer Aniston.

Cette keynote devrait nous en apprendre davantage également sur d'autres services qui étaient murmurés. Dans une interview à CNBC en janvier, le patron d'Apple avait confié que l'année serait placée "sous le signe de nouveaux services (qui) seront importants dans le temps". Il faut dire que les services comme iTunes, iCloud, Apple Music, App Store, Apple Pay ont rapporté plus de 10 milliards de dollars (environ 9 milliards d'euros) au dernier trimestre et plus de 41 milliards de dollars sur l'année fiscale précédente (environ 36 milliards d'euros). Mais avec surtout un réservoir d'utilisateurs qui ne cesse de grossir avec déjà plus de 330 millions d'inscrits. On évoque notamment l'arrivée prochaine d'un Apple News remanié avec quelques grands noms de la presse américaine pour alimenter un kiosque sur abonnement. Mais les principaux médias et Apple ont tardé à trouver un terrain d'entente.

Et quid des produits floqués d'une pomme croquée ? Comme il y a un an, Apple pourrait dévoiler une nouvelle déclinaison plus puissante de son iPad "d’entrée de gamme", une tablette destinée plutôt aux familles et au milieu scolaire. Vendu autour des 350 euros l’an dernier, avec la possibilité d’utiliser un stylo connecté Apple Pencil et de faire de la réalité augmentée, l'iPad avait connu un joli succès. Le millésime 2019 devrait s'enrichir d'un processeur plus puissant, d'un écran plus grand, mais avec un design plus classique que celui de l'iPad Pro présenté en octobre dernier avec son format carré et sa reconnaissance faciale.

On pourrait aussi voir (ré)apparaître l’iPad mini. La tablette au format compact, avec sa diagonale d’écran de 7,9 pouces, n’a plus été rafraîchie depuis octobre 2015 (seul le stockage a été porté à 128 Go en 2018). Les écouteurs sans fil Air Pods 2 sont également attendus avec l’intégration de l’assistant vocal Siri et la possibilité de les recharger par induction. Le fameux plateau de recharge sans fil AirPower pourrait les accompagner. Quant à l’iPod qui fut un temps annoncé, rien ne semble aller dans le sens d’une présence californienne...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter