La manette intuitive qui comprend vos émotions et adapte le niveau de jeu

La manette intuitive qui comprend vos émotions et adapte le niveau de jeu

DirectLCI
JEUX VIDEO – Des chercheurs américains ont mis au point un prototype de manette intelligente, capable de détecter lorsqu'un joueur est trop nerveux ou trop calme pour adapter le niveau du jeu en cours.

Trop nerveux devant votre console ? Ou au contraire, lassé par un jeu dont vous maîtrisez toutes les ficelles ? Des chercheurs de l'université de Stanford, aux Etats-Unis, ont mis au point une manette (ou joystick) qui pourrait bien révolutionner le monde des gamers. Elle serait en effet capable de comprendre vos émotions grâce à des capteurs non-invasifs placés sur sa surface.

Des paramètres physiologiques tels que le rythme cardiaque, la respiration, la température ou encore la transpiration pourraient ainsi être analysés. Selon les données recueillies, le niveau de difficulté du jeu en cours serait alors adapté : plus simple pour les joueurs nerveux, ou plus compliqué pour les joueurs très calmes.

Contrôler le temps de jeu

Pour l'heure, les chercheurs n'ont présenté qu'un prototype, qu'ils ont construit dans le Transducers Laboratory du professeur Gregory Kovacs, à Stanford. Ils ont présenté leur invention à l’International Consumer Electronics Show en début d’année, et ont retenu toute l'attention de leur assistance. Prochaine étape : collecter les informations sur le profil du joueur directement dans la console et lui proposer une session adaptée à son niveau et ses aspirations.

Autre intérêt de l'objet : il pourrait permettre de contrôler le temps que les gamers les plus accros passent devant leur console. Un système pourrait, par exemple, alerter le joueur qu'il abuse un peu et qu'il serait peut-être temps de faire une pause. Il ne s'agit là que d'une hypothèse, et les chercheurs n'ont pour l'instant pas développé cette utilisation. Aucune indication non plus sur le prix que pourrait coûter cette manette intuitive.

Voir la vidéo de présentation ci-dessous (en anglais) :

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter