La startup Magic Leap dévoile (enfin) ses lunettes de réalité augmentée

La startup Magic Leap dévoile (enfin) ses lunettes de réalité augmentée

DirectLCI
TECHNO - Sept ans après sa création et après plusieurs années de "teasing", l'entreprise Magic Leap a dévoilé le design de son casque de réalité augmentée.

Enfin, le temps est venu. La mystérieuse startup Magic Leap a finalement levé le voile sur ses lunettes de réalité augmentée. Depuis sa création il y a sept ans, cette petite entreprise, basée à Plantation en Floride (Etats-Unis), travaille en secret sur une technologie révolutionnaire. La jeune pousse, qui s'est fait connaître en diffusant sur Internet des vidéos  de démonstrations impressionnantes, a réussi la prouesse de lever près de 2 milliards de dollars auprès de Google, Alibaba, Lucasfilm et d'autres, alors qu’elle n’a jamais commercialisé de produit.

Sauf que ce n'était que de la poudre aux yeux, ou plutôt le résultat de simples effets spéciaux réalisés par Weta Workshop, une firme néozélandaise qui avait notamment œuvré pour le film Avatar, comme l'a révélé il y a un an le site américain The Information


Un an après ces révélations embarrassantes et une longue traversée du désert, Magic Leap tente un nouveau come-back et a dévoilé mercredi 20 décembre le design de son produit, qu’elle a baptisé Magic Leap One "Creator Edition". L'entreprise évoque une date de sortie début 2018 auprès des développeurs, sans donner plus de précisions sur la zone de livraison ou même le prix.

Magic Leap reste également très mystérieuse quant aux détails techniques des Magic Leap One, mais affirme par la voix de son PDG Romy Abovitz, dans une interview au magazine Rolling Stone, qu'elles peuvent "recréer des champs lumineux, qui sont les motifs créés lorsque la lumière rebondit sur un objet", de la même manière qu'un hologramme. Cette technologie avant-gardiste, baptisée "Digital Lightfield", est capable d'offrir un niveau de réalisme encore jamais atteint et a l'avantage d'être moins fatigante pour le cerveau humain. Elle nécessite, en revanche, une puissance de calcul  phénomènale. Magic Leap aurait notamment rencontré des problèmes pour faire fonctionner un écran de numérisation à fibre optique, l'une des pièces essentielles du dispositif.

En février dernier, l'image d'un prototype, divulguée par le site américain Business Insider, témoignait d'un retard criant à la vue des ambitions affichées par son PDG Romy Abovitz : un dispositif très encombrant et très en retard par rapport aux HoloLens, les lunettes de réalité mixte développées par Microsoft et déjà disponibles auprès des développeurs d'applications. A en croire un journaliste du site The Information, l'un des seuls à avoir pu tester la technologie, Magic Leap aurait notamment des problèmes à faire fonctionner un écran de numérisation à fibre optique, l'une des pièces essentielles du dispositif. Par conséquent, les projections d'images étaient "floues et saccadées". 

Magic Leap dévoile le design de son futur produit

Magic Leap a apparemment progressé sur la partie design, comme le montrent les dernières images du dispositif publiées sur le nouveau site internet de l'entreprise. Ce dispositif se compose de trois éléments : le "Lightepack", un petit boîtier en forme de galet fixé à la ceinture, qui fournit la puissance de calcul et la batterie, relié par un câble à des lunettes au style rétrofuturiste, équipées de huit capteurs (caméras, micros, etc.) permettant de cartographier leur environnement en trois dimensions et enfin un contrôleur, une télécommande sans fil dotée d’un pavé tactile et d’un bouton unique, qui mesure et enregistre en temps réel l’angle de la tête sur six axes.

Un projet inédit avec le groupe de musique Sigur Rós

Le magazine musical Pitchfork a publié le 18 décembre dernier un compte-rendu de sa visite privilégiée du studio de Magic Leap. On y apprend que, depuis quatre ans, la firme spécialisée dans la réalité mixte travaille avec le groupe de musique islandais Sigur Rós à la création d’un projet audiovisuel, dont un court extrait a été diffusé sur le réseau social Twitter. Avec ce nouveau projet, Magic Leap réussira peut-être désormais à convaincre la chanteuse américaine Beyoncé, qui aurait testé sa technologie en 2016 et l'aurait trouvée "ennuyeuse", comme le rapportait en février dernier le site spécialisé The Verge

En vidéo

Le 3D en dehors des écrans : Magic Leap travaille sur une technologie de réalité augmentée

Un kit pour les développeurs d'applications pour début 2018

Les lunettes Magic Leap One seront destinés aux professionnels, en tout cas dans un premier temps. L'entreprise lancera début janvier 2018 un kit à destination des développeurs d'applications de réalité augmentée. D'ailleurs, ils peuvent déjà s'inscrire sur une liste pour recevoir l'appareil. Magic Leap espère ainsi pouvoir disposer d'un nombre suffisant d'applications avant le déploiement de la technologie auprès du grand public. L'entreprise va maintenant devoir s'atteler à combler son retard sur ses rivaux, Google et Apple. Le premier a lancé cet été sa plateforme destinée aux développeurs ARCore, tandis que le second a dévoilé sonj AR Kit en juin dernier. Que leur meilleur gagne...

Plus d'articles

Sur le même sujet