Le logiciel espion français Babar avait un complice, Evil Bunny le lapin démoniaque

Le logiciel espion français Babar avait un complice, Evil Bunny le lapin démoniaque

DirectLCI
INFORMATIQUE – En analysant le code de deux logiciels d'espionnage, des spécialistes ont découvert des liens de parenté et soupçonnent l'identité de l'auteur : les services secrets français.

Babar est un agent double. En plus d'être le gentil éléphant héros des enfants, c'est également un logiciel espion très évolué technologiquement. Les Canadiens, s'appuyant sur des documents fournis par la taupe de la NSA (le célèbre Edward Snowden ), pensent que Babar a été développé par le contre-espionnage français, c’est-à-dire les services de la DGSE.

Babar est ainsi capable d'enregistrer les frappes sur un clavier (keylogger), tout ce qui se dit devant un micro (tous les ordinateurs portables en sont équipés), et de surveiller ce qui se dit sur Skype, MSN ou Yahoo Messenger. Mais ce n'est pas nouveau. Ce qui l'est : le logiciel espion aux grandes oreilles a un complice spécialisé dans le contrôle à distance d'ordinateurs, un lapin démoniaque.

Les Français trahis par les Ko ?

En effet, un logiciel espion se nommant Evil Bunny (lapin démoniaque) a été analysé par des spécialistes de la guerre électronique. Et ils sont persuadés que les programmeurs sont les mêmes que Babar. Mais sur quels éléments s'appuient-ils ?

En analysant le code de Babar et de Evil Bunny, ces spécialistes ont trouvé des similitudes, notamment des séries de codes copiés /collés entre Babar et Evil Bunny. D'autres éléments très spécifiques ont également été remarqués, comme l'emploi d'unités en Ko (kilo-octet), au lieu de Kb (Kilo bits), 1 Ko étant égale à 8,192 Kb, les Français étant quasiment les seuls à utiliser des unités en Ko....

Babar, Evil Bunny, des secrets de polichinelle : il est évident que la France utilise des logiciels d'espionnage. D'ailleurs, selon Matthew Aid, auteur du livre The Secret Sentry: The Untold History of the NSA, la France est même "l'un des pionniers de la surveillance depuis la Première Guerre mondiale". On sait désormais que le contre-espionnage Français a de l'humour, et nomme ses programmes avec des noms d'animaux aux grandes oreilles.

EN SAVOIR +
>>  Fanny, l'espion de la NSA caché au fond de votre disque dur >>  Virus-espion Regin : les Etats-Unis et le Royaume-Uni soupçonnés de l'avoir développé
>> Selon Edward Snowden, les Européens collaborent avec l'espionnage américain


Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter