Le smartphone, l'écran préféré des 15-24 ans

High-tech
DirectLCI
CONNECTIVITÉ – Cette génération ultra connectée privilégie plus souvent son smartphone. Pour la grande majorité, l'utiliser est même son premier réflexe du matin.

Le smartphone ou la vie. De tous les appareils électroniques qui les accompagnent, c'est le plus prisé des 15-24 ans, au point que 90 % d'entre eux le consultent dès le matin, avant même de quitter leur lit, selon une étude réalisée par Cisco dans 18 pays. "En général, je vérifie mes e-mails, mes SMS et mon compte Facebook dès que j'ouvre les yeux le matin", confirme à metronews Simon, un jeune Niçois de 21 ans.

Un comportement qui peut parfois effrayer leurs aînés, tant les jeunes ne lâchent pas leur smartphone tout au long de la journée. 85 % des filles et 63 % des garçons reconnaissent ainsi l'utiliser de manière compulsive. Selon la même étude, un sur cinq y jette un œil une fois toutes les dix minutes et 30 % si souvent qu'ils ne peuvent donner une estimation.

Un nombre d'applications limité

Une fréquence d'utilisation qui les conduit à s'en servir n'importe quand et surtout n'importe où : trois sur quatre l'utilisent au lit, un tiers aux toilettes, la moitié à table en famille et avec leurs amis et un sur cinq en conduisant, lorsqu'ils ont leur permis. Au fait, à quoi leur sert ce compagnon fétiche ? 70 % d'entre eux jugent les applications importantes, sans pour autant les multiplier : la même proportion n'en utilise régulièrement qu'une dizaine.

"Celles que j'ouvre le plus souvent sont Facebook, les SMS, Snapchat et WhatsApp, pour leur messagerie instantanée", témoigne Juliette, une étudiante parisienne de 19 ans. Cela confirme l'usage principal du smartphone : communiquer. Deux jeunes sur trois passent du temps avec leurs amis via Internet plutôt qu'autour d'un verre ou lors d'une sortie ensemble.

Le partage, pierre angulaire de leurs usages

Autre tendance de fond, le partage. Un usage prédominant dû à leur fort taux d'inscription sur les réseaux sociaux (87 % ont un compte Facebook et 56 % un compte Twitter). "J'écoute beaucoup de musique sur YouTube (le service de vidéo est devenu la première discothèque mondiale, ndlr) et j'en partage une bonne partie sur mon compte Facebook", explique Juliette, s'insérant ainsi parmi les 62 % qui publient des vidéos sur les réseaux sociaux.

Mais la photo reste le contenu le plus partagé, par 90 % d'entre eux. "En général je publie des photos de soirées ou de concerts, confirme Simon. Mais je fais tout le temps très attention de ne pas mettre en ligne des photos compromettantes pour ceux qui y figurent ou pour moi". Un comportement qui contraste avec les premiers pas de la génération précédente sur les réseaux sociaux, plus insouciante et qui n'était surtout pas encore au courant des répercussions que cela pouvait avoir sur sa vie privée ou professionnelle.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter