Le smartphone, un compagnon parfois envahissant

Le smartphone, un compagnon parfois envahissant

TECHNOLOGIES – Il nous accompagne au quotidien et devient de plus en plus invasif. Pour autant ses fonctionnalités pratiques et les nouvelles formes de communication qu'il propose le rend presque indispensable. Metronews a rencontré Judith Aquien, auteure du livre "Peut-on vivre sans smartphone ?".

Plus de la moitié des Français en possèdent un. Dans le monde, on passe désormais quotidiennement plus de temps devant son smartphone (2 h 27) que devant sa télévision (1 h 53), selon une étude de Millward Brown menée dans 30 pays. Devant cette adoption massive et rapide qui a chamboulé nos habitudes, un livre en prend le contre-pied. Peut-on vivre sans smartphone ? de Judith Aquien et illustré par Quentin Viljoux invite à prendre un peu de recul sur ce phénomène. "L'idée était d'analyser cet usage avec dérision, sans jugement, mais aussi une certaine tendresse", explique l'auteure à metronews.

Avec 150 consultations par jour et par utilisateur, espacées en moyenne de seulement 6 minutes, le smartphone nous sert désormais à presque tout. "Montrer une photo récente de ses enfants sur son smartphone est devenu une manière d'en donner des nouvelles. J'étais aussi très étonnée par le caractère massif de certains usages, par exemple dans le domaine de la santé et notamment les applications de running. C'est une nouvelle forme de contrôle de soi", constate Judith Aquien.

Le risque d'une vie sans surprise

Un contrôle qui évite souvent les surprises aux utilisateurs de smartphones, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Impossible de se perdre avec une application GPS ou d'oublier un rendez-vous qui vous sera rappelé automatiquement : "un GPS est utile, mais il est aussi utile de se perdre et de laisser aller son imaginaire. J'étais récemment au musée du Vatican avec une amie, nous étions les seules sans smartphone à la main, tout le monde prenait les œuvres en photo. C'est à la fois une peur de ne pas garder de traces, mais aussi d'avoir une preuve montrable sur les réseaux sociaux. Mais au final, on a plus vraiment de trace mémorielle de ce que l'on a vu".

L’appareil est également accusé de changer les relations humaines. Quoi de plus impoli de consulter son smartphone face à la personne qui nous parle ? "Il peut nous faire oublier la politesse, mais également créer de nouvelles formes de sociabilité. Imaginez deux amies installées côte à côte qui commentent chacune un même statut Facebook. Dans ce cas, une connivence se crée. il devient un autre support de communication et un nouveau code de langage", analyse l'auteure. De quoi se rappeler que le smartphone reste avant tout une seule chose : un simple outil.

  • "Peut-on vivre sans smartphone ?" de Judith Aquien, illustré par Quentin Vijoux. Editions Contrepoints.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.