Le "virus porno" fait son retour sur Facebook

Le "virus porno" fait son retour sur Facebook

RÉSEAUX SOCIAUX – "Magnet", le virus qui se propage sur Facebook et avait infecté de nombreux ordinateurs en février dernier, fait de nouveau des siennes. Il aurait infecté des machines en Espagne et en Belgique.

Il est de retour. Le logiciel malveillant qui avait infecté des centaines de milliers d'ordinateurs en février dernier, en se propageant sur Facebook par une vidéo porno, fait de nouveau des siennes. De nombreux internautes belges et espagnols auraient ainsi été victimes de l'attaque. Il suffit en effet de regarder la vidéo pour qu'un virus informatique appelé "Magnet" s'installe sur votre ordinateur et commence à surveiller votre clavier et votre souris afin d'obtenir des informations précieuses, comme par exemple votre numéro de carte de crédit.

Le virus partage automatiquement la vidéo sur Facebook

Si le malware se propage aussi vite, c'est parce qu'il utilise également le compte Facebook de ses victimes pour infecter d'autres machines : une fois installé sur un ordinateur, il partage automatiquement la vidéo à caractère pornographique avec les amis du propriétaire afin de les infecter à leur tour. En février, le réseau social aux 1,2 milliards d'utilisateurs avait assuré qu'il travaillait activement à l'éradication de Magnet. Ses ingénieurs vont devoir remettre la main à la pâte…

EN SAVOIR +
>> Prenez garde au malware qui se propage sur Facebook
>> Ordinateur : gare au virus "Je suis Charlie" qui circule sur le Net
>> 
Virus, malwares : la cigarette électronique peut-elle infecter votre ordinateur ?
>> 
WireLurker, le virus qui affecte les appareils Apple (et comment le détecter)

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Reprise du Covid-19 au Royaume-Uni : le relâchement des gestes barrière fait des ravages

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Covid-19 : à Paris, une expérimentation grandeur nature, sans geste barrière, des risques de contamination en discothèque

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.