Les antennes 5G consomment-elles "20 fois moins d'électricité et d'énergie que les antennes 4G" ?

La consommation d'énergie ne baissera pas avec la 5G, au contraire.
High-tech

TECHNOLOGIE – Le secrétaire d'Etat Cédric O a défendu la volonté du gouvernement de voir la France avancer sur le déploiement de la 5G. Selon lui, la consommation en énergie de la 5G est un avantage notable. Des chiffres à très largement nuancer.

Alors que s'ouvrent ce mardi les enchères pour l'attribution des fréquences 5G, le secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques est intervenu sur Europe 1. L'occasion pour Cédric O de défendre l'implantation et le développement sur le territoire français de cette technologie.

Lors de cet entretien, le successeur de Mounir Mahjoubi a soutenu la tenue des enchères et vanté certains des mérites de la 5G. Expliquant, notamment, que les antennes 5G "consomment 20 fois moins d'électricité et d'énergie que les antennes 4G". Une affirmation qui mérite d'être largement nuancée. 

Des gains qui ne compensent pas les usages

En l'espace de quelques semaines, l'ancien collaborateur de François Hollande a utilisé des chiffres différents lors de ses interviews. Au Monde le 15 septembre, le secrétaire d'Etat expliquait en effet que les antennes 5G ne consommaient non pas 20, mais 10 fois moins que les antennes 4G. Dans les deux cas, il s'agit d'estimations exagérées si l'on en croit les données fournies par les acteurs du secteur. 

Huawei, l'un des rares fabricants d'antennes, a en effet estimé qu'à configuration égale, la consommation d'énergie des antennes serait trois fois supérieure pour la 5G par rapport à la 4G. Un constat partagé par l'opérateur français Orange et qui laisse donc dubitatif quant à de potentielles économies d'énergie. 

Pourquoi une telle différence ? Parce que Cédric O ne raisonne pas en consommation absolue, mais préfère la rapporter au volume de données qui vont être amenées à transiter. 

Lire aussi

"Si vous rapportez la consommation d'énergie de la 5G aux gigaoctets transportés, vous avez effectivement un gain d'efficacité", glisse le PDG d'Orange, Stéphane Richard.  Le résultat d'évolutions technologiques permettant notamment de ne pas solliciter en continu les antennes, mais plutôt d'adapter leur fonctionnement aux besoins des utilisateurs. De ce fait, si l'on se fie aux projections rappelées par Le Monde, "la consommation énergétique par gigabit transporté sera divisée par dix par rapport à la 4G, puis par 20 en 2030". Notons qu'il sera essentiel pour les opérateurs de parvenir à réduire leur efficacité énergétique, celle-ci étant susceptible de plomber la rentabilité de l'exploitation d'une telle technologie. 

Le problème, souligne Hugues Ferreboeuf, vient du fait que le trafic explose en parallèle. "Le phénomène que l'on observe depuis une dizaine d'années, c'est que l'augmentation du trafic est plus rapide que les gains d'efficacité", souligne ce représentant du Shift Project, think tank spécialisé depuis plusieurs années sur l'impact environnemental du numérique.

En vidéo

Info/Infox : la 5G est-elle énergivore ?

D'autres facteurs majeurs

Dans ses propos, Cédric O se concentre sur la consommation d'électricité par antenne, rapportée au volume de données transportées. Il omet toutefois de mentionner des points essentiels qu'il convient d'étudier dès lors que l'on se penche sur l'impact énergétique et environnemental de la 5G. À commencer par la multiplication annoncée des usages, très délicate à quantifier mais qui pourrait aboutir à une consommation de données très largement multipliée. Voitures autonomes, objets connectés, "smart cities"… Les applications sont multiples et l'on estime aujourd'hui que le trafic pourrait se voir multiplier par au moins 100 en l'espace d'une décennie.

Par ailleurs, on observe que la 5G ne sera pas déployée en remplacement de la 4G ou de la 3G. Il s'agira au contraire d'une technologie qui viendra en quelque sorte "s'empiler" avec celles déjà en place. Venant se greffer aux côtés d'antennes existantes, les antennes 5G devraient conduire à un "empilement de fréquences et de matériel créera une consommation électrique accrue de la station et demandera logiquement une réadaptation du réseau électrique", écrivait au printemps Gauthier Roussilhe, designer et chercheur indépendant auteur d'un rapport très remarqué sur l'impact potentiel de la 5G. 

Un document d'environ 80 pages dans lequel il met en avant un autre point généralement éludé : celui des matières premières utilisées pour la fabrication des antennes. Interrogé par LCI début juillet, il observait que "dans les rapports, on va parler de consommation de données à usage identique", mais que l'on "ne sait pas à quel point les antennes 5G sont consommatrices de métaux de pointe". Un vrai manque, l'industrie minière étant parmi les plus polluantes au monde. 

En résumé, s'il est vrai que pour transférer un volume de données égal, la 5G est moins énergivore que la 4G, on constate que Cédric O utilise des chiffres exagérés. Par ailleurs, il est trompeur de présenter cette nouvelle technologie comme positive en matière énergétique et environnementale, tous les acteurs du secteur s'accordant sur le fait qu'elle va conduire à moyen terme à une augmentation des besoins en électricité. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Attentat de Conflans : les deux collégiens déférés pour avoir désigné Samuel Paty sont âgés de 14 et 15 ans

EN DIRECT - Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale demain

Covid-19 : pour aider la recherche, le Royaume-Uni va infecter des volontaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent