Les Britanniques ont un plan pour aller sur Mars

Les Britanniques ont un plan pour aller sur Mars

ESPACE – Mars est encore et toujours l'objet de toutes les attentions. Si le Collège Impérial de Londres propose un énième projet de voyage habité vers Mars, il contient de très bonnes idées à l'intérieur.

Décidément, les voyages sur Mars en inspirent plus d'un. Après le projet du voyage sans retour de Mars One , le Collège Impérial de Londres présente un projet un peu moins fantaisiste . Visible sur le site de la BBC, il explique pas à pas comment envoyer des humains sur Mars, et surtout comment les ramener sur Terre. La nuance a son importance.

On découvre ainsi un vaisseau spatial atypique. S'il ressemble à un vulgaire satellite lorsqu'il est lancé depuis la Terre, le déploiement de l'engin en deux parties, reliées entre elles par un câble de 60 mètres de long, montre tout son potentiel lorsqu'il est dans l'espace. Séparation du module de vie et du module d'atterrissage en rotation pour créer un semblant d'attraction terrestre, possibilité d'orienter le module d'atterrissage pour utiliser le bouclier thermique contre les radiations cosmiques : ils ont pensé à tout.

Le projet comprend un billet aller-retour

Le projet anglais a une autre spécificité : lorsque les astronautes arriveront sur place, des missions non habitées auront préalablement déposé du matériel pour les phases d'exploration - qui pourraient durer entre 3 mois et 2 ans, en fonction de la position de Mars par rapport à la Terre - mais aussi pour la mission retour.

On apprend ainsi qu'un module de retour, envoyé en amont, sera positionné à un endroit bien précis : là où il y a de la glace sous la surface. Un robot sera chargé de forer un trou jusqu'à la glace, puis de casser les molécules d'eau pour récupérer de l'hydrogène, et alimenter ainsi en carburant le module pour le voyage vers la Terre. Il s'agira alors peut-être de la première station-service martienne pour véhicule spatial. Le prix au litre devrait y être particulièrement élevé, cependant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 100.000 morts du Covid : "Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom", promet Emmanuel Macron

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Lire et commenter