Les défis de Satya Nadella, nouveau PDG de Microsoft

Les défis de Satya Nadella, nouveau PDG de Microsoft

DirectLCI
ANALYSE – A peine nommé que de nombreuses problématiques se présentent déjà au nouveau patron de Microsoft. Windows, tablettes, mobiles, service cloud ; metronews fait le tour des prochains défis de Satya Nadella.

"Microsoft est l'une des rares sociétés à avoir révolutionné le monde au travers des technologies et je ne pourrais être plus honoré d'avoir été choisi pour la guider". La première déclaration de Satya Nadella en tant que nouveau PDG de Microsoft  mentionne le glorieux passé de l'entreprise, mais l'avenir s'annonce moins facile pour celui qui y est employé depuis plus de 20 ans. De nombreux défis vont rapidement se poser à lui, qui était jusqu'alors vice-président de la branche Cloud et Entreprise.

Redonner goût à Windows
Depuis la sortie de Windows 8, les critiques sont nombreuses concernant cette nouvelle version du système d'exploitation. Son interface, adaptée au tactile, mais pas aux ordinateurs traditionnels a fortement dérouté les utilisateurs. Au point que dans la version 8.1, Microsoft est revenu sur sa conception en permettant de démarrer sa machine sur le bureau traditionnel. Au lancement, les ventes ont été laborieuses et la baisse du marché des PC n'aidera pas l'entreprise à redresser la barre dans le domaine.

Réussir la transition vers la tablette
Pour pallier la désaffection du public envers les ordinateurs, Microsoft doit absolument réussir la mue de sa branche grand public vers le marché de la tablette. Pour l'instant ses incursions sur ce marché se sont soldées par des échecs face aux ogres Apple (iOS) et Google (Android). La faute à une stratégie à deux vitesses. Microsoft propose deux versions de Windows pour tablette : Windows RT pour les appareils à architecture ARM (la même que les iPad ou Nexus) et Windows 8 pour ceux utilisant la technologie x86 (la même que les PC, qui impliquent souvent une portabilité et une autonomie réduite). A terme, Microsoft pourrait fusionner Windows RT avec Windows Phone, pour proposer un système d'exploitation unique pour mobiles et tablettes.

Intégrer au mieux Nokia au sein de l'entreprise
L'un des grands déçus de la nomination de Satya Nadella doit être Stephen Elop. Le PDG de Nokia, récemment racheté par Microsoft, a longtemps tenu la corde pour remplacer Steve Ballmer. Le Canadien restera donc sous les ordres du nouveau patron et s'occupera de gérer la meilleure intégration des activités mobiles dans l'entreprise. Un secteur où Microsoft est à la traîne, après avoir raté ce virage il y a quelques années. Les derniers chiffres de ventes encourageants devraient y aider.

Continuer à développer le Cloud
Avant sa promotion, Satya Nadella était vice-président du groupe en charge de la division Cloud & Enterprise. C'est elle qui a conçu les nombreux services web lancés par l'entreprise ces dernières années : Office 365, Bing, OneDrive, Xbox Live... jusqu'à l'intégration de Skype après son rachat. Au second trimestre 2013, Microsoft annonçait une croissance à trois chiffres de ses activités Cloud (20,3 milliards de dollarsde chiffre d'affaires et 8,2 milliards de bénéfices). Un résultat que les actionnaires aimeraient certainement qu'il soit décliné sur l'ensemble du groupe.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter