Les Français aiment les nouvelles technologies, mais s'en méfient aussi

Les Français aiment les nouvelles technologies, mais s'en méfient aussi
High-tech

BILAN – Toujours plus équipés, les Français ont toutefois des doutes quant à l'effet des ondes électromagnétiques ou l'exploitation de leurs données. Ce sont les résultats d'une étude menée par le Credoc.

Les Français aiment de plus en plus la technologie, mais gardent également la tête froide quant à ses possibles dérives. Le Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) vient de réaliser sa nouvelle étude annuelle pour l'Arcep  (PDF), l'autorité des télécoms en France. Une manière de mieux connaître l'évolution du portrait-robot du Français amateur de technologies.

► Equipement : smartphones et tablettes toujours en tête
29 % des Français disposent d'une tablette, contre 17 % l'an dernier. Les smartphones représentent un taux d'équipement de 49 % en augmentation de 7 points par rapport à 2013. En revanche, les parts d'équipement en télévision, téléphone fixe et ordinateur restent stables.

► La messagerie instantanée s'attaque aux SMS
101 SMS envoyé par semaine en 2014, contre 124 l'an dernier. Les messageries instantanées (iMessage, Facebook Messenger, Whatsapp) ont eu raison de ces messages traditionnels.

► Le quadruple play de plus en plus adopté
Un Français sur deux fait désormais confiance au même opérateur pour son téléphone fixe et mobile, soit 6 points de plus qu'en 2013. Ces dernières années, les opérateurs ont multiplié les offres allant dans ce sens, avec succès.

► Un pays très connecté
La France est l'un des pays les plus connectés d'Europe, se classant ainsi à la cinquième place ; derrière la Suède, mais devant l'Allemagne. 78 % des ménages disposent ainsi d'une connexion Internet chez eux contre 65 % en moyenne en Europe.

► Les données personnelles : une inquiétude
Il y a deux ans, seuls 38 % des Français considéraient que des logiciels pouvaient "transmettre des informations personnelles à partir des téléphones mobiles sans que l’utilisateur en soit averti". Ils sont désormais 50 %.

► Les ondes, l'autre sujet d'inquiétude
Là aussi, 62 % des Français s'inquiètent des "effets néfastes" du WiFi, dans antennes relais ou tout simplement des appareils électroniques dans leur foyer. 25 % s'en prémunissent en évitant de téléphoner dans les zones mal couvertes où les téléphones émettent plus d'ondes. Mais aucune autre précaution n'est réellement prise.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent