Sachez-le, les imprimantes HP refusent désormais vos cartouches compatibles

High-tech
BUG - Depuis la mi-septembre, de nombreux utilisateurs d'imprimantes à jet d'encre HP ont eu la désagréable surprise de ne plus pouvoir utiliser leur appareil. La faute à des cartouches compatibles d'autres marques que la marque refuse désormais.

Des cartouches HP, sinon rien ! C’est un peu la terrible déconvenue à laquelle ont dû faire face de très nombreux utilisateurs d’imprimantes à jet d’encre HP ces derniers jours. Car depuis la mi-septembre, plusieurs modèles de la marque américaine refusent tout simplement de fonctionner si ils ne sont pas alimentés par des cartouches d’encre maison.


A ce jour, sont concernés par ce souci les imprimantes jet d'encre HP Officejet (cartouches 934/935), les Officejet Pro (cartouches 950/951) et les Officejet ProX (cartouches 970/971).

"Garantir la protection des innovations HP"

De quoi provoquer un tôlé sur les forums du web et une sommation de Electronic Frontier Foundation (EFF), réclamant au géant informatique de s’expliquer sur cette étrange mise à jour du firmware qui a provoqué ce blocage. Et plusieurs excuses d'être avancées au fil des jours : erreur de la mise à jour, souci de propriété intellectuelle, mauvaise communication.


Contactée par LCI.fr, HP France a tenu à apporter quelques précisions quant aux rumeurs d'un blocage volontaire des cartouches reconditionnées ou rechargées pour ses imprimantes. "Depuis 2015, HP a mis en place des mises à jour régulières des firmwares présents dans les imprimantes. L'objectif de ces mises à jour est de garantir la protection des innovations technologiques d'HP ainsi que ses droits de propriété intellectuelle", souligne HP France, laconique.


"Les cartouches d’encre impactées utilisent des puces de sécurité clonées qui ont été sciemment conçues pour contourner les caractéristiques de sécurité  mises en œuvre par HP", ajoute la branche française. "En cela, ces cartouches clonées peuvent compromettre la qualité de l’impression et générer des problèmes matériels."

Oui à la concurrence "loyale"

Faute d'authentification, le firmware rejette ainsi les cartouches tierces "non testées qui utilisent des puces de sécurité clonées", même si celles-ci fonctionnaient jusque-là. Se disant favorable à "une concurrence loyale", la firme assure que ses imprimantes continueront "à fonctionner avec des cartouches reconditionnées ou rechargées à condition qu’elles disposent d'une puce de sécurité HP d'origine". En clair, il vous sera possible de recharger certains formats de cartouche HP vide avec de l'encre compatible non officielle. En revanche, aucune chance de trouver des cartouches génériques non officielles qui coûtent jusqu'à 50% moins cher. 


Une façon d'agir qui a fait grincer des dents sur les forums où les internautes évoquent le fait que la marque cherche sans doute  à rentabiliser son rachat récent des activités impression de Samsung (payé 1,05 milliard de dollars) et à surtout rattraper des clients pour son service Instant Ink. Celui-ci permet d'être livré en encre officielle en permanence, sans jamais avoir à s'occuper de commander, l'imprimante étant connectée. Un juteux marché des cartouches d'encre sur lequel les marques font généralement leur marge. Pas question pour HP de céder du terrain. Et à en croire les internautes, d'autres marques seraient assez coutumières du fait.

La "jurisprudence" Nespresso

Pour faire taire les critiques, HP a déjà prévu une solution : "Dans le cas présent, pour les utilisateurs impactés par le problème, HP va proposer un nouveau firmware optionnel qui effacera la caractéristique de sécurité dynamique de la cartouche. Cette mise à jour devrait être prête d’ici à deux semaines", nous assure-t-on.


Selon HP, un petit nombre de clients aurait fait part de son mécontentement alors que de leur côté les fabricants de produits compatibles signalent de nombreuses plaintes. En attendant la mise à jour annoncée, les clients HP concernés peuvent contacter le support HP dédié sur print-hpi@hp.com ou bien éviter d'autoriser la mise à jour, comme le suggère le site Tedipro pour ses cartouches compatibles.


Cette affaire n'est pas sans rappeler celle de Nespresso qui avait tenté de mettre à mal le marché de la capsule de café générique en modifiant le brevet et le processus de fabrication, rendant ainsi l'utilisation de ces capsules "non officielles" impossible dans ses cafetières. Mais en 2014, l'autorité de la concurrence a tapé sur les doigts de la marque et demandé à ce que les entreprises désireuses d'utiliser les machines à café soient informées des modifications.

Exemple de prix pour une cartouche noire HP 934XL

  • 1Sur le site officiel de HP : 31,90 €

  • 2Sur le site Cartouchecartouche.com (compatible) : 14,80 €

  • 3Sur le site de Royalink.fr (compatible) : 12,90 €

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter