Les "j'aime" de Facebook révèlent mieux votre personnalité que vos proches

High-tech
RÉSEAU SOCIAL - Avec vos "j'aime" Facebook, des chercheurs britanniques et américains sont-ils capables de définir votre personnalité ? Une étude semble prouver que oui. Explications.

L'analyse de votre personnalité par un ordinateur est plus fiable que celle faite par un humain. Tel est le bilan d'une étude menée par des chercheurs en psychologie et en science informatique de l'université de Cambridge (Royaume-Uni) et de Stanford (Etats-Unis) et publiée dans le journal de l'Académie des Sciences américaine . Dans le cadre de leurs recherches, les scientifiques sont parvenus à démontrer qu'une analyse informatique de votre activité sur les réseaux sociaux permettait d'interpréter plus finement la personnalité d'une personne que l'analyse fait par des proches (femme/mari, famille, amis, collègues, etc.).

Pour arriver à ce constat, les chercheurs se sont procuré pas moins de 86 220 questionnaires de personnalité remplis par des utilisateurs de l'application Facebook myPersonality et qui avaient accepté qu'un usage scientifique en soit fait. Ces questionnaires étaient composés de 100 questions standard permettant de déterminer les cinq principaux traits de personnalité d'une personne (ouverture à l'expérience, névrosisme, agréabilité, conscienciosité, extraversion).

Les "j'aime de Facebook" en disent beaucoup plus sur vous que vous ne le pensez

Ils se sont ensuite procuré les "j'aime" Facebook de 70 520 participants afin de voir s'il était possible d'extrapoler leur personnalité à partir de ces données en les comparant aux résultats du questionnaire. Par exemple, "liker" l'œuvre de Salvador Dali, une conférence TED ou le yoga fait montre d'ouverture d'esprit. Enfin, ils ont interrogé un ami de 17 622 de ces personnes et comparé les résultats avec le questionnaire. Pour 14 410 autres individus, ils ont questionné deux proches au lieu d'un. Le résultat est sans appel : l'analyse par la machine est plus proche de la vérité que le point de vue des proches.

"Dans l'avenir, les ordinateurs seront capables de déterminer nos traits psychologiques et de réagir en fonction, ce qui devrait ouvrir la voie à l'émergence de machines dotées d'intelligence socio-émotionnelle", explique Wu Youyou, coauteur de cette étude et chercheuse du centre de psychométrie de l'Université de Cambridge.

Bientôt des machines qui prendront les décisions à votre place ?

Un constat qui aboutit aussi à une autre réalité, une peu inquiétante : une machine peut donc assez facilement dresser votre portrait psychologique à votre insu, simplement en analysant votre comportement sur les réseaux sociaux. Avec un risque : la manipulation de ces données pour influer sur la vie d'une personne.

"Dans le futur, les gens pourraient abandonner leur propre jugement psychologique et se fier aux ordinateurs lorsqu'ils auront à prendre des décisions importantes pour leur vie, telles que choisir des activités, des choix de carrière ou même un partenaire romantique", affirment les scientifiques. Un avenir qui ne fait pas vraiment rêver…

En savoir +
- Facebook : commentées chercheurs ont "manipulé" 700 000 utilisateurs pour une expérience Etude : les utilisateurs de Facebook aiment voir leur entourage échouer
- Astuce geek : choisissez qui peut discuter avec vous sur Facebook
- Facebook s'excuse pour sa "Year in review"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter