Les montres connectées interdites au baccalauréat

Les montres connectées interdites au baccalauréat

EDUCATION - Au même titre que certaines calculatrices scientifiques ou que les téléphones portables, les montres connectées ne sont pas les bienvenues aux épreuves du bac.

Tricher au bac en cachant une antisèche dans l'ourlet de son pantalon, ou dans son soutien-gorge pour être certaine que personne n'ira fouiller à cet endroit, ce n’est pas sport, et surtout pas très geek ! Planquer des notes dans sa montre connectée, c'est bien plus geek ! Mais tout aussi interdit. Et les montres aussi.

En effet, le Siec (Service Interacadémique des Examens et Concours) vient de préciser que les montres connectées, au même titre que les smartphones, ou tout autre équipement électronique capable de contenir ou de communiquer des informations seront interdits à l'épreuve du Baccalauréat .

A l'heure de la triche

"Les montres connectées sont également interdites pendant les épreuves et doivent être rangées dans le sac et éteintes, comme le téléphone portable. Si le candidat n’a pas de sac, il doit remettre son smartphone ou tout autre matériel connecté au surveillant ou à l’interrogateur dès qu’il rentre dans la salle ; il le(s) récupérera à la fin de l’épreuve".

Pour rappel, une fraude lors de l'examen au Bac peut coûter cher. En plus de l'impossibilité de passer l'épreuve pendant plusieurs années, le Siec précise "qu’il s’agit d’un délit, puni par la loi, passible de 3 ans de prison et de 9 000 euros d’amende".

 LES DOSSIERS DE METRONEWS
BAC >> Notre dossier consacré au bac BREVET >>  Notre dossier brevet

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

VIDÉO - Reprise du Covid-19 au Royaume-Uni : le relâchement des gestes barrière fait des ravages

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

EN DIRECT - Covid-19 : les contaminations et les hospitalisations remontent très légèrement

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.