Les soldes, c'est aussi sur internet : 8 conseils pour ne pas vous faire cyberpirater !

High-tech
ATTENTION – Les soldes d'hiver ont débuté ce mercredi 9 janvier 2019. Et vous ne serez pas les seuls à l’affût de la bonne affaire. Les cyberpirates aussi. Car des millions de transactions se font désormais en ligne. Une opportunité en or de faire miroiter de fausses offres pour attirer les acheteurs et leur dérober leurs données.

Mercredi 9 janvier 2019 marque le coup d’envoi des six semaines des soldes d'hiver 2019. Et pour beaucoup, les achats passeront aussi par internet. Des dizaines de millions d’acheteurs sont en effet attendus en ligne. Difficile, voire impossible, de s’y retrouver parmi l’offre foisonnante de promotions et de sites qui redoublent de bannières flashy et réductions. Et qui représentent autant d’occasions de baisser sa garde numérique face à une bonne affaire.


Pour inciter les acheteurs à faire attention, le gouvernement appelle à la cybervigilance via son site consacré à la prévention des risques numériques. "Une augmentation de la vigilance s’impose pour faire face aux multiples attaques conduites par les cybercriminels qui, comme chaque année, redoubleront d’efforts durant la période des soldes", est-il écrit. Les autorités demandent  donc aux internautes de rester vigilants face à des hackers qui cherchent à profiter "de la précipitation et de la crédulité des imprudents". 


Dans cette optique, les cybercriminels n’hésitent pas à mettre aux points de fausses annonces promotionnelles, de faux sites de commerce en ligne, etc. Ils tentent aussi d’attaquer par SMS, mail, phishing (hameçonnage), numéros surtaxés ou faux SAV afin de récupérer vos données alors que vos achats n’arriveront jamais.

Pour être prêt à effectuer ses achats en ligne en toute sécurité, le site Cybermalveillance.gouv.fr formule plusieurs conseils.


1. Vérifiez l’adresse du site

Elle ressemble à Amazon, mais vous avez comme un doute. Un coup d’œil à l’URL s'impose : si elle comporte un format étrange fait de "xyz-www.amazon.fr" ou de caractères tout autant inutiles à un endroit, passez votre chemin. Il n’existe pas de site marchand avec des adresses compliquées que vous ne taperiez pas naturellement et simplement. Pour vous assurer que l’URL est valide, vous pouvez faire un tour sur le site transparencyreport.google.com.

En vidéo

La minute Smart : tout comprendre sur les soldes

2. Vérifiez la notoriété du site 

Rien de mieux que les avis des autres acheteurs pour se rassurer et ne pas se précipiter. Parcourez internet pour voir ce qui se dit d’un site d’e-commerce, de son suivi client, des livraisons… Un site comme Trustpilot recense les avis et les retours d’expérience des internautes qui y ont déjà effectué des achats.


3. Gare aux offres trop généreuses 

Ce site que vous ne connaissiez pas propose -80% sur votre produit alors que vous le trouviez généralement à -50% ? Méfiez-vous ! Vérifiez déjà que le site est sécurisé tout comme l’achat qui se profile. Regardez sur internet les avis sur le vendeur. 


4. Ne vous précipitez pas 

Il ne vous reste que 3 minutes 12 secondes pour profiter d’une promotion fabuleuse ? Et bien, ce n’est pas grave. Vous la retrouverez plus tard. Faites vos achats dans la sérénité, ne vous laissez pas perturber par les mails de relance parce que vous n’avez pas terminé votre achat ou que la remise va disparaître. C’est le meilleur moyen pour faire n’importe quoi. Vérifiez toujours avant votre site d’achat et sa notoriété si c’est la première fois que vous achetez dessus. 


5. Attention aux numéros surtaxés 

Les pirates utilisent souvent les SMS pour vous alpaguer. Cela évoque souvent des soucis de livraison, un rendez-vous à prendre, un appel du SAV pour un problème sur votre achat… Et à chaque fois, il faut rappeler un numéro surtaxé. Privilégiez un numéro gratuit du site de e-commerce ou du transporteur. Celui-ci se trouve facilement dans les contacts du site marchand ou sur internet.


6. Ne vous laissez pas berner par les mails de promotion 

Période faisant, vous risquez d’être submergés de mails de promotions pour l’ouverture des soldes. Si vous ne connaissez pas l’expéditeur, ne cliquez pas sur une offre alléchante, mais vérifiez tout d’abord son adresse mail en cliquant dessus. Les mails ont souvent des formats incohérents. N’ouvrez pas les pièces jointes. Cela paraît un peu naïf de le dire, mais cela reste encore le moyen le plus usité pour se faire dérober ses données personnelles ou bancaires.


7. Vérifiez toujours que le site d’achat est sécurisé 

Les cyberpirates comptent sur votre baisse de vigilance pour profiter de vous. Si vous devez fournir vos données personnelles et bancaires pour l’achat, assurez-vous que l’adresse du site est accompagnée d’un cadenas, symbole d’une URL sécurisée débutant par "https://"


8. Pensez à différencier vos mots de passe

A chaque site marchand, un nouveau mot de passe. Trouvez un moyen mnémotechnique de les retrouver. Cela vous mettra à l’abri en cas de piratage d’un site comme cela est déjà arrivé. Vous ne mettrez pas vos autres accès en péril. 


A noter que Cybermalveillance.gouv.fr propose de nombreux conseils pour protéger votre vie numérique via un kit de sensibilisation. Vous pouvez aussi vous rapprocher de la plateforme si vous pensez être victime d’une cyberarnaque ou d’une cyberattaque. Des prestataires spécialisés sont référencés pour vous assister jusqu'au 19 février, date de la fin de ces soldes d'hiver.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les soldes d'hiver 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter