Les voitures Apple Maps vont parcourir la France dès aujourd’hui

High-tech

NAVIGATION — Après les Etats-Unis, l’Irlande et l’Anglettere, les véhicules d’Apple débarquent en France. En parcourant les routes du pays, ils permettront d’améliorer l’application Plans pour la rapprocher encore un peu plus de Google Maps.

Les voitures d’Apple vont sillonner la France dès cet été. A partir de ce lundi 27 juillet, la société californienne va parcourir les routes de l’Hexagone pour améliorer son application Plans , présente dans iOS depuis 2012 et OS X l’année suivante.

Le but d’Apple est d’alimenter la base de données utilisée dans l’application. Les voitures prennent par exemple en photo les devantures des magasins. Celles-ci illustreront ensuite les fiches d’information de chaque boutique. Pour l’instant, Apple se base sur les données fournies par des partenaires spécialisés, comme Yelp ou TripAdvisor.

Une première voiture Apple aperçue en février

Apple permet également à chaque entreprise de renseigner les données la concernant (horaires, activité, etc.) via son site Maps Connect . Ces initiatives lui permettent donc de prendre progressivement son indépendance par rapport à ses prestataires actuels.

En février dernier, les premiers véhicules loués par Apple et équipés d’appareils photo commençaient à rouler en Californie . On se demandait alors si l’entreprise se servait de ces vans de la même manière que Google le fait pour Street View depuis plusieurs années ou si elle expérimentait une voiture autonome ; un produit sur lequel travaille Apple au sein de son projet Titan .

Vers un “Apple Street View” ?

Apple avait ensuite confirmé en juin qu’il faisait bien rouler des véhicules pour améliorer son application de cartographie. Une page recense désormais les villes qui seront parcourues les voitures , jusqu’à présent en Angleterre, en Irlande et aux États-Unis.

L’initiative se développe suffisamment pour que certains médias américains prédisent qu’ Apple travaille maintenant à un concurrent direct de Google Street View . Le temps ou l’application était raillée pour son manque de précision — et même déclarée dangereuse par les autorités australiennes — est désormais bien loin.

EN SAVOIR +
>> Apple : la voiture bardée de caméras qui agite la Silicon Valley
>> Street View : comment Google photographie la planète au plus près
>> Apple continue d’étoffer l’équipe en charge de son projet de voiture

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter