L’iPhone 6 à 1 euro est (évidemment) une arnaque

L’iPhone 6 à 1 euro est (évidemment) une arnaque

DirectLCI
CONSO — Depuis quelques semaines des offres proposant d’acheter un iPhone 6 à seulement un euro (il en vaut normalement 709). Il s’agit bien sûr d’une arnaque qui consiste finalement à abonner la victime à un service en ligne facturé jusqu’à 89 euros par mois.

Un iPhone 6 à 708 euros moins cher que son prix. C’est ce que font miroiter depuis quelques semaines des sites proposant le modèle à seulement 1 euro, alors qu’il en vaut 709 normalement. Les consommateurs avertis le savent bien : quand l’offre est trop alléchante c’est qu’il s’agit vraisemblablement d’une arnaque.

Pourtant les victimes semblent assez nombreuses pour que l’association de consommateurs UFC-Que Choisir réagisse. Dans un communiqué publié sur son site , elle signale que les “victimes se comptent par dizaines”. L’iPhone 6 n’est d’ailleurs pas le seul produit d’appel, l’association ayant aussi repéré des pages promettant le tout nouveau Samsung Galaxy S6 Edge au même prix défiant toute concurrence.

De faux articles de presse en font la promotion

Ces pages reprennent généralement la charte graphique de sites d’informations sérieux, tels que celui de la Tribune ou du Monde. Le site d’information économique prend d’ailleurs l’arnaque assez au sérieux pour publier un démenti . “Nous avons signalé les différentes URL de cette arnaque aux acteurs compétents (CNIL, site gouvernemental, moteurs de recherche, Facebook ...). Certaines URL ont été supprimées, mais le processus est long”, explique même le site.

Au lieu de recevoir un iPhone 6 à 1 euro, le consommateur ayant renseigné son numéro de carte bancaire se voit finalement abonné à un site de jeu en ligne, une offre musicale ou encore un club d’achat. Une somme de 49 à 89 euros est ainsi prélevée tous les mois sur son compte, lui donnant le droit de participer à une loterie où il a une chance sur 500 de gagner un iPhone 6. L’euro mis en avant dans l’annonce n’est en fait qu’une somme permettant à la victime d’accéder à un mois d’essai aux services du site.

Pourtant, l’UFC-Que Choisir précise que les victimes ont réussi sans embûches à se désabonner de ces offres, entretenant ainsi un peu plus le flou juridique entre arnaque totale et vente forcée. Quoi qu’il en soit, il est fort à parier que vous ne verrez jamais la couleur d’un iPhone 6.

EN SAVOIR +
>> 5 indices pour détecter un mail frauduleux, voire une arnaque
>> Candy Crush : attention, une arnaque circule sur Facebook

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter