MacBook Air et Mac mini en aluminium 100% recyclé : Apple continue de verdir sa pomme

High-tech

ÉCOLO – Souvent taxé comme de nombreuses grandes entreprises de nuire à la planète, Apple a lancé depuis plusieurs années une vaste campagne pour montrer son souci de l'environnement. Robot désosseur d'iPhone pour récupérer et recycler des minerais et autres matériaux, bâtiments 100% écologiques, et désormais des produits qui se veulent plus verts. A commencer par les nouveaux MacBook Air et Mac mini, en aluminium recyclé. Effet d'annonce ou véritable engagement ?

Préserver l'environnement est l'une de nos croisades. C'est en substance le message qu'a voulu faire passer Apple mardi, lors de sa keynote organisée à New York. A cette occasion, la firme californienne a présenté comme attendu beaucoup de nouveaux produits, mais avec un point commun plutôt inattendu : les prochains MacBook Air et Mac mini seront tous conçus en aluminium 100% recyclés. 

Un argument que la marque à la pomme a répété durant sa keynote, en plus de l'habituelle infographie "environnementale" accompagnant chaque fiche produit. Comme un credo qu'elle souhaite faire résonner dans les têtes et sur la planète tech. Et ce n'est pas une première pour épater la galerie. 

Lire aussi

L'environnement au cœur de la politique maison

Souvent attaqué pour les minerais contenus dans ses produits, Apple n'a pourtant de cesse de se lancer dans la cause environnementale, détournant quelque 40 millions de kilos de composants électroniques de l'enfouissement en 2015 en accélérant son programme. Mais pour faire comprendre sa démarche, il faut communiquer. Dans un rapport de 2016 sur ses responsabilités environnementales, Apple avait défini trois axes prioritaires : réduire l'impact sur le changement climatique avec l'aide des énergies renouvelables et en optimisant énergétiquement ses installations et produits; recycler et améliorer ses matériaux; être pionnier dans l'utilisation de matériaux sûrs et dans ses process. Près de trois ans plus tard, la firme de Cupertino en voit les premiers fruits.

En 2016, lors de la conférence présentant alors l'iPhone SE et l'iPad Pro 9,7 pouces, 20 des 60 minutes allouées à l'événement avaient servi à dévoiler les projets écologiques de l'entreprise, des fermes solaires aux datacenters ou magasins avec toits végétaux, ou bien de montrer fièrement ses bâtiments 100% suffisants en matière d'énergie, à l'instar de son campus Apple Park. Les sacs utilisés dans les boutiques sont aussi en matériaux recyclés et les emballages des produits vendus issus de sources responsables, dont des forêts gérées de manière durable.

L'aluminium recyclé, le solide allié

Apple avait déjà présenté Liam et Daisy, ses robots désosseurs d'iPhone, qui permettent de récupérer et recycler de nombreuses pièces toujours utiles sur les anciens appareils. L'étape suivante est encore plus verte. Voici donc l'aluminium recyclé par et en provenance des usines de la marque. C'est bien cette dernière qui a construit le nouvel alliage ayant servi à la conception des nouveaux MacBook Air et Mac mini. Une première mondiale, clame Apple, qui explique qu'aucun gramme d'aluminium n'a été prélevé de la Terre. 

Le matériel conçu est fabriqué à partir des chutes du matériau récupérées sur les produits retournés à la marque ou émanant de ses propres usines. Daisy, le robot désosseur, permet ainsi de récupérer 1,9 tonne d'aluminium tous les 100.000 iPhone recyclés (récupérant aussi de l'or, du cuivre, du plastique, etc.). Les chutes sont retravaillées au niveau atomique pour produire le nouvel alliage. Pour concevoir ses produits finaux, Apple a également misé sur du plastique recyclé de 35 à 60%, notamment pour les pieds du Mac mini. Sûr et non toxique, l'aluminium a aussi l'avantage de pouvoir être recyclé à plusieurs reprises sans se détériorer. Argument notable avancé par Apple : l'usage d'aluminium recyclé à 100% va permettre de réduire de près de 50% l'empreinte carbone du Mac Mini ou du MacBook Air, les plus écologiques à ce jour.

Lire aussi

Du recyclé, oui, mais sans compromis sur le produit

Pas question pour autant de faire de compromis sur la qualité, nous assure-t-on, tout en martelant que l'environnement ne doit pas être qu'une promesse mais avant tout des actes. Et à première vue, rien ne distingue les nouveaux produits des anciens modèles. Tim Cook et les siens promettent la même résistance, la même durabilité et la même finition. Même si Apple n'est pas le premier constructeur à injecter des éléments recyclés dans ses produits, nul doute qu'il sera le premier à avoir un impact beaucoup plus important sur l'industrie pour faire réfléchir aux conséquences sur l'environnement. Et en interne, on sait que l'Europe est bien plus porteuse à ce niveau-là que les Etats-Unis ou le reste du monde. De quoi dégainer le message le premier pour aussi justifier le classement de l'ONG Greenpeace, qui l'avait cité l'an dernier parmi les entreprises les plus vertueuses en matière d'impact sur l'environnement.

Un beau geste écologique qui a cependant aussi un coût répercuté sur le prix final des MacBook Air (à partir de 1349 euros) et Mac mini (à partir de 899 euros), qui ont vu leur facture gonfler mardi. Mais chez Apple, si on ne confirme pas le lien, on avance la volonté de faire des produits respectueux de l'environnement et moins impactants que beaucoup d'autres. Et de rappeler que l'iPhone est le smartphone qui connaît le plus gros succès sur le second marché du reconditionnement ou de la revente, souvent même à très bon prix. Bon pour l'environnement et donc bon aussi pour votre portefeuille.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter