"Manipulation" de Facebook : la preuve "que le groupe est plus important que l'individu"

"Manipulation" de Facebook : la preuve "que le groupe est plus important que l'individu"

INTERVIEW – Facebook a mené une étude à l'insu de ses utilisateurs. Elle choisissait sciemment les statuts exposés d'une personne pour évaluer comment chacun peut s'influencer mutuellement. Pour le sociologue Stéphane Hugon, la méthodologie est maladroite, mais les résultats sont pertinents.

Quel est selon vous le principal enseignement de cette étude  ?
Outre la polémique sur la méthodologie, les résultats sont très intéressants car ils montrent que Facebook ne repose pas sur une dynamique individuelle. On y voit que le groupe est plus important que l'individu, cela va à l'encontre de son modèle économique et publicitaire dans lequel l'individu est considéré comme la brique essentielle du système. Elle pose la question de la capacité d'un groupe à influencer une personne.

C'est finalement un phénomène que l'on connaissait déjà dans la société d'avant Internet ?
Bien sûr, on sait depuis longtemps comment un contexte peut influencer l'humeur d'un individu. Ce qui est intéressant ici, c'est de voir comment Facebook peut influer sur l'identité d'une personne en mettant en avant seulement certains de ses statuts.

Les utilisateurs concernés n'ont pas été prévenus L'étude pose-t-elle un problème de méthodologie ?
Oui, l'étude est maladroite. C'est choquant de voir l'appropriation qui a été faite de cet espace collectif. Il existe tellement de méthodes possibles pour mener une telle recherche que c'est une erreur d'avoir agi ainsi.

Elle pose aussi la question des algorithmes qui sont souvent présentés comme neutres par Facebook ou Google.
Oui, ces entreprises se réfugient souvent derrière l'outil, mais l'étude montre bien la puissance des algorithmes et leur influence sur la psychologie des personnes. Mais là encore, c'est un phénomène hérité de la théorie des médias de masse qui date des années 60. C'est une vigilance que les Etats ont toujours eue et ce sont d'ailleurs des outils qu'ils sont les premiers à utiliser.

Peut-on pour autant parler de manipulation ?
Ce phénomène s'équilibre de lui-même grâce au processus de viralité sociale. C'est d'ailleurs ce que prouve l'étude. Entre l'individu et la masse, il existe un corps intermédiaire : la tribu. Cela ringardise aussi bien nos élites que les politiques économiques, sociales ou managériales qui sont justement toutes basées sur l'individu. C'est un vrai renversement de ce modèle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.