Pliable, photo de haut vol : Huawei nous dévoile le futur de ses smartphones

Pliable, photo de haut vol : Huawei nous dévoile le futur de ses smartphones
High-tech

REPORTAGE - Malgré sa situation compliquée avec les Etats-Unis, Huawei garde le cap. Rencontré au QG du géant chinois, Richard Yu, qui préside aux destinées de la division dédiée aux smartphones, a déroulé à LCI son agenda des sorties pour les mois à venir et les projets qui vont animer le numéro deux mondial du secteur. Avec même quelques détails sur son prochain modèle-phare.

Richard Yu a la parole facile. Le patron des smartphones chez Huawei, devenu une vraie personnalité en Chine, a la réputation d’être un homme volontiers bavard, assez pour qu’ici, on l’ait surnommé "grande bouche".

Peut-être de quoi expliquer que, face à des journalistes français venus l’entendre à Shenzhen sur la stratégie 5G de Huawei, il se soit laissé aller plus globalement à quelques confidences sur ses intentions pour les mois à venir.

Un smartphone pliable revu pour février

S'il a été dévoilé en février dernier au Mobile World Congress (MWC), le salon mondial du mobile de Barcelone, on attend toujours la sortie chez nous du Mate X. En Chine, le smartphone pliable de Huawei est déjà disponible. Vendu plus cher même que les 2.000 euros environ promis à son lancement (2.300 euros en France), il est pourtant en rupture de stock. 

Le constructeur ne communique pas sur les chiffres de ventes, mais croit en les chances de sa vitrine technologique. Le Mate X va donc être revu pour intégrer la dernière génération des processeurs maison, mais surtout pour devenir compatible 5G. Le design de l'engin, lui aussi, devrait évoluer, autour notamment de la charnière qui permet de le déplier. Cette version remise au goût du jour sera dévoilée lors de la conférence de presse que Huawei tiendra dans deux mois, en ouverture de l’édition 2020 du MWC.

En vidéo

Huawei dégaine le Mate X, son premier smartphone pliable

P40 Pro : rendez-vous à Paris

L’autre nouveauté attendue pour la première moitié de l’année, c’est le P40 Pro, nouvelle tête de gondole de la firme de Shenzhen C’est sur cette série P que se concentre d’ordinaire l’essentiel des innovations du constructeur chinois, particulièrement côté photo. Innovations qui viendront ensuite enrichir les appareils milieu de gamme, notamment la série Mate. Le P30 Pro, dernier du nom, était ainsi le premier smartphone à intégrer un vrai zoom 5x.

Quoi de neuf à attendre dans le futur modèle ? Richard Yu fait une pause, sourit, et répond, liminaire : "Le P40 sortira en deux tailles. Il aura la meilleure expérience photo et une très large autonomie." Yu promet aussi un design repensé par rapport aux P20 Pro et P30 Pro précédents, un écran sans bordures. Mais la nouveauté ne devrait pas s’arrêter là, même si nous n’en saurons pas plus. 

De quoi ménager ses effets, c’est lui qui révélera le nouvel appareil sur scène. Et comme pour les deux modèles précédents, c’est à Paris que Huawei organisera le lancement mondial de la gamme P40, le 26 mars, au moment même où la marque pourrait ouvrir son nouveau magasin dans le quartier de l’Opéra.

Lire aussi

L’inconnue Google

L’inconnue de ce P40 sera côté logiciel. Certes, l’appareil tournera bien sous Android -et pas sous HarmonyOS, le système maison que Huawei dit pouvoir dégainer à tout moment si l’administration Trump le prive du système de Google. Mais il pourrait bien être privé du Play Store et ses applications si la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis se poursuivait jusqu’au printemps. 

À sa place, Huawei promet d’installer son propre magasin d’applications, pour lequel il est en train de fédérer les développeurs d'applis pour ne plus dépendre de la galaxie Google.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent