On a testé la Xbox One S All-Digital : la première console sans lecteur de jeu

High-tech

JEUX VIDÉO – La nouvelle Xbox One S All-Digital est disponible ce mardi. Première console de salon à miser uniquement sur le téléchargement de jeux vidéo, elle veut s'inscrire dans une nouvelle tendance. Fini les boîtes qui traînent, bonjour le dématérialisé qui doit mener vers le futur du jeu vidéo, le cloud gaming.

Depuis plusieurs mois, amateurs de jeux vidéo et spécialistes ont un mot à la bouche : cloud gaming. La possibilité de lancer des jeux depuis de lointains serveurs sans avoir besoin d'une console dernier cri ou d'un ordinateur embarquant les innovations de pointe. Même votre smartphone voire votre simple navigateur web en sera capable, épaulé d'une manette connectée en Bluetooth ou d'un clavier physique, si on en croit la récente présentation du futur service Stadia de Google. Faire tourner sur n'importe quel support des jeux aussi exigeants en matière de puissance qu'Assassin's Creed Odyssey, Red Dead Redemption 2 ou FIFA 19, le rêve pour beaucoup.

Pour y parvenir, le cloud gaming  -ou jeu vidéo dans le nuage- va miser sur le streaming, à la façon d'un Netflix ou d'un Spotify. Demandez, lancez et jouez ! Tranquillement installé sur son canapé, sur son lit ou même dans le métro, il a la promesse d'une expérience la plus simple, rapide et fluide possible. Fini les boites qui s'entassent sur les étagères pour des jeux vidéo qui ne tourneront peut-être qu'une seule fois sur la console. Fini de devoir acheter sans cesse le matériel dernier cri dont les mises à jour seront gérées sur les serveurs. Tout ce qu'il faudra, c'est une connexion stable et de haut débit.

Microsoft planche sur le sujet depuis longtemps avec l'annonce l'an dernier du Projet xCloud. Il est même passé en phase de tests "à la maison" afin de faire tourner des jeux sur des tablettes ou des smartphones avec des connexions standard.

Lire aussi

La Xbox One S All-Digital ou comment faire entrer le dématérialisé dans les esprits

Faire oublier ses habitudes de jeux avant de repenser la console en elle-même : un pari qui nécessite un peu d'accompagnement pour faire bouger les esprits sans les bousculer. Alors Microsoft y va doucement avec sa Xbox. Après avoir lancé avec succès le service Xbox Live Gold avec ses jeux gratuits ou à prix réduits, mais uniquement en téléchargement, puis le Xbox Game Pass, un service sur abonnement avec accès illimité à un catalogue d'une centaine de jeux en dématérialisé (9,99 euros/mois), voici la console qui suit la philosophie à la lettre.

Disponible depuis ce mardi, la Xbox One S All-Digital est la toute première console entièrement dédiée au jeu vidéo dématérialisé. Jusqu'à présent, les Xbox 360 et la famille des consoles Xbox One laissaient encore le choix entre un jeu vidéo en boîte ou numérique à l'achat. La nouvelle venue fait une croix sur le lecteur de disque. C'est d'ailleurs là le seul point différenciant avec la précédente Xbox One S  dont elle est une copie parfaite (2 USB, HDMI entrée et HDMI sortie, port optique, alimentation au dos), mais moins puissante que la Xbox One X arrivée en 2017.

En vidéo

Xbox One S : la nouveauté Microsoft à l’E3

Nous avons pu tester la nouvelle venue. Premier constat : faute de lecteur Blu-ray, il faut logiquement télécharger des jeux depuis le store (trois sont inclus dans le pack de démarrage : Minecraft, Sea of Thieves, Forza Horizon 3 -et non le dernier opus Forza Horizon 4). Et pour cela, il faut une bonne connexion, histoire de ne pas perdre des heures avant de pouvoir commencer à jouer (les jeux phares occupent en moyenne 50-60 Go de stockage). Si vous aviez déjà des jeux numériques préalablement chargés sur votre compte et/ou console précédente, ils apparaîtront immédiatement comme prêts à être téléchargés. 

Pour vos version physiques, il faudra cependant repasser par la caisse car il n'y a pas de moyen de réinstaller les disques. Pas plus que vous ne pourrez profiter de la rétrocompatibilité, cette fonction offerte par Xbox pour rejouer à ses vieux jeux sur la Xbox One. Il faut en effet disposer du disque d'origine et donc d'un lecteur pour les lire. Certains diront que la rétrocompatibilité est un besoin pour les gamers les plus anciens, nostalgiques de certains vieux jeux, tandis que les jeunes générations se ruent déjà sur le digital pour la musique, les films, les infos, et le feront tout aussi facilement pour obtenir les jeux les plus récents.

Petite déception, la Xbox One S All-Digital ne propose qu'une version avec 1 To de stockage alors que la Xbox One S comptait jusqu'à 2 To. Quand on sait que le téléchargement d'un jeu est plus lourd qu'un jeu lancé depuis son disque (mais qui copie une image sur la console), c'est un point un peu dommageable. 

Notre avis : pas une révolution mais une promesse pour l'avenir

La nouvelle Xbox One S reprend toutes les fonctionnalités de son aînée (streaming vidéo 4K, HDR, son spatialisé, store de jeux et applis, etc.) se contentant avant tout de miser sur la nouvelle appétence des joueurs pour le digital et le dématérialisé. Positionnée 70 euros moins cher que la Xbox One S avec lecteur Blu-ray 4K, elle peut être un bon investissement pour ceux qui sont restés sur les premières mouture des consoles dernière génération voire des plus anciennes. La Xbox One S pouvant être trouvée autour des 230-250 euros, il y a fort à parier que le modèle tout-digital tombera rapidement aux alentours des 200 euros.

Si le produit ne paraît pas si révolutionnaire que cela sur le fond, c'est très probablement un changement dans les esprits que Microsoft essaie d'insuffler. Commencer à faire oublier les boîtes de jeu pour miser sur le dématérialisé tout en gardant une console comme support. Le cloud gaming pourra lui aussi tourner sur ces Xbox One qui n'en perdent pas pour autant le vocation initiale d'être un produit de divertissement multifonctions pour toute la famille (visionnage de films, Spotify, YouTube, Netflix, Skype, Facebook Watch, NBC, etc.). Le jeu vidéo n'en est finalement qu'un aspect. Et, à l'heure du streaming pour tout, qui a encore besoin d'un lecteur ?

 XBOX ONE S ALL-DIGITAL – Prix : 229 euros – Livrée avec une manette et trois jeux à télécharger (Sea of Thieves, Forza Horizon 3 et Minecraft)

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter