Microsoft lance Surface Studio, un PC tout-en-un pour faire de l'œil aux créatifs et de l'ombre à l'iMac

High-tech

CREATIVITE – A la veille de la keynote Apple, Microsoft a profité de sa conférence organisée à New York, mercredi, pour dévoiler Surface Studio, son ordinateur tout-en-un qui devrait plaire aux créatifs. Doté d'un écran ultrafin de 28 pouces, il est inclinable à l'envi et compte sur ses qualités graphiques pour faire la différence, notamment sur l'iMac.

Si vous êtes photographes, designers, graphistes ou tout autre adepte de l'image, vous êtes dans le viseur de Microsoft. Mercredi à New York, la firme américaine a dévoilé son tout premier ordinateur de bureau tout-en-un, un rival potentiel pour l'iMac d'Apple qui tient sa keynote jeudi (à suivre en direct sur notre site dès 19h). D'allure comparable à un simple écran monté sur un boitier, il fourmille de puissance et d'innovations.

On l'attendait en 21, 24 ou 27 pouces. Le produit baptisé Surface Studio arbore finalement un écran tactile ultrafin de 28 pouces. "L'écran LCD le plus fin jamais élaboré", annonce fièrement Microsoft avec 12,5 mm d'épaisseur. Le châssis en aluminium n'est pas sans rappeler l'iMac  et ses "seulement" 27 pouces d'écran 5K. L'écran de Microsoft affiche 13,5 millions de pixels (63% de plus qu'un téléviseur 4K). "Le meilleur de sa catégorie", renchérit Panos Panay, responsable de la division matériel. Il supportera les colorimétries les plus lourdes, indispensables pour la création graphique, la retouche photo ou le montage vidéo.

A l'intérieur, on trouve un processeur de 6e génération Intel iCore 5 ou iCore 7, une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 980M sur les modèles les plus performants, de 8 à 32 Go de mémoire, 1 ou 2 To de stockage. L'écran étant trop fin, tout est stocké dans la base au pied. L'écran quant à lui intègre une caméra frontale de 5 Mpx avec micro. Se contenter de la puissante puce Intel iCore 7 et une carte GeForce GTX 1080 (le dernier modèle de NVIDIA) aurait été du meilleur effet dans un produit destiné aux professionnels en quête de matériels performants. Côté connectiques, Surface Studio peut compter sur 4 ports USB 3.0, un port carte SD, un Mini DisplayPort et une sortie audio.

Un écran inclinable et un accessoire inattendu

Là où Microsoft peut séduire les créatifs, c'est avec une fonctionnalité physique toute simple : l'écran est mobile et bascule même quasiment à plat (20° minimum) pour pouvoir servir de tablette graphique géante afin de mettre pleinement à profit l'application Paint 3D également dévoilé lors de la conférence -version largement enrichie et améliorée du traditionnel Paint- et les nouveautés de Windows 10. L'écran s'accommodera aussi du stylet Surface Pen pour satisfaire les dessinateurs.

Et Microsoft a même démultiplié les capacités de sa Surface Studio en lui accolant un drôle d'accessoire : Surface Dial. De la forme d'un gros bouton, entre un buzzer et un thermostat connecté façon Nest, ce petit boîtier se met directement sur l'écran et offre alors différents modes de navigation dans les documents et les dessins, selon les applis (voir vidéo ci-dessous). A noter que Surface Dial fonctionne aussi avec la tablette Surface et la deux-en-un Surface Book. Mais il faudra attendre courant 2017 pour se l'offrir (99 dollars).

Surface Studio sera disponible en fin d'année à partir de 2 999 dollars (environ 2 750 euros) et jusqu'à 4 199 dollars selon les configurations (3 850 euros). Les précommandes commencent dès ce mercredi. Aucune information n'a été fournie quant à la distribution en France.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter