MWC 2018 : on a pris en main les Samsung Galaxy S9 et S9+

High-tech

DÉCOUVERTE - Samsung a marqué les esprits, dès dimanche, en préambule du Mobile World Congress de Barcelone en dévoilant deux smartphones, les Galaxy S9 et S9+. Deux modèles qui sont avant tout d'excellentes améliorations du très réussi Galaxy S8.

C'étaient les stars attendues avant même le coup d'envoi du Mobile World Congress (MWC) ce lundi 26 février : les Galaxy S9 et S9+ de Samsung ont clos en fanfare une journée faste de conférence pré-salon. Devant un très large parterre de médias et de partenaires, Samsung avait joué la carte du ludique sous la forme d'une application mobile à télécharger avant même sa conférence et à utiliser dès l'entrée dans les lieux pour découvrir ses possibilités en réalité augmentée (pour trouver l'appli et se connecter au wifi local). On s'attendait donc logiquement à voir le nouveau "flagship" (smartphone phare) s'enrichir d'une dimension augmentée.

Et la conférence n'a pas joué la carte de la surprise, toutes les annonces ayant déjà fuité depuis plusieurs jours dans la presse, et même juste avant la conférence sur des sites de vente en ligne partenaire bien trop impatients de montrer qu'ils avaient eux aussi les deux nouveaux fers de lance de la marque dans leur besace.

Lire aussi

Du neuf avec du déjà réussi

Samsung n'avait pas offert la primeur de son Galaxy S8 au MWC l'an dernier. La firme sud-coréenne a réparé l'affront cette année avec un nouveau Galaxy S9… en tout point identique à son prédécesseur : un écran Infinity Display également (écran quasiment sans bord), un design en alu brossé avec les bords d'écran arrondis. Samsung semble avoir trouvé son châssis idéal et capitalise dessus en améliorant son processeur Exynos 9810 cadencé à 2,9 GHz. Les deux smartphones proposent un écran Full HD optimisable en quad HD de 5,8 pouces pour le Galaxy S9 et 6,2 pouces pour le Galaxy S9+. Niveau stockage, il reste à 64 Go, mais il peut désormais grimper jusqu'à 400 Go sur son port microSD.

Si le design ne change pas, il a le mérite de garder sa prise jack pour le casque audio et le charge ultra-rapide avec USB-C.

Du côté des nouveautés qui sont les bienvenus, on notera l'ajout de la fonctionnalité Intelligent Scan qui améliore l'existant Samsung en allant allègrement piocher du côté d'Apple, jusque dans le logo. Intelligent Scan reprend le scanner d'Iris tant décrié pour son manque de fiabilité, et la reconnaissance faciale. Mais à la différence de la marque à la pomme, celle-ci repose sur une simple caméra faciale et pas sur de multiples capteurs infrarouges. Mais ne vous attendez pas à voir les deux fonctionner conjointement. En fait, l'un prend le relais de l'autre selon votre environnement lumineux.

Mais la grande nouveauté en termes de design vient surtout du capteur d'empreinte digitale. Samsung a écouté ses utilisateurs et l'a déplacé. Préalablement situé sur le côté du capteur photo à l'arrière, il se trouve désormais sous l'appareil photo, au centre. Une prise en main désormais bien plus naturelle et instinctive. Côté son, cela va booster avec la technologie immersive Dolby Atmos intégré, et deux rangées de haut-parleurs situées aux extrémités du smartphone.

Pourquoi deux modèles ?

Comme Apple, Samsung a choisi de décliner son S9 en modèle plus grand S9+ auquel il réserve de meilleures fonctionnalités. Tout d'abord, le S9+ bénéficie de davantage de RAM (6 Go contre 4 Go pour le S9). Il profite surtout de l'arrivée d'un double capteur photo à l'arrière sur la série Galaxy S qui sert aux effets de flou (Bokeh) et aux photos grand angle. Même si l'écran est quasi intégral sur les deux modèles, il faut de bonne main pour pouvoir prendre correctement le S9+.

La photo, le grand atout

Là où les Samsung Galaxy S9 devraient faire la différence sur la concurrence, c'est sur la photo. Si le Galaxy S9+ sera doté d'un double capteur photo à l'arrière, son petit frère le S9 n'aura pas à rougir. Car les deux smartphones profitent des mêmes améliorations technologiques et logiciels (plusieurs photos prises simultanément pour compiler les zones les mieux réussies afin de composer la photo finale) pour améliorer le traitement d'image, de l'ouverture variable de f/2.4 à f/1.5 -la plus basse du marché. Mais cette ouverture du diaphragme n'est malheureusement pas progressive. L'utilisateur n'a le choix qu'entre ces deux ouvertures en cas de basses (avec des résultats bluffants) ou fortes lumières.

Ce ne sont pas là les seules améliorations notables en termes de photo et vidéo. Les amateurs de selfie vont être ravis par le mode  qui détecte les visages et est capable de flouter votre arrière-plan que vous soyez seul ou pas. La série Galaxy S9/S9+ va ravir les amateurs de ralenti avec son Super Slow-mo capable d'enregistrer à 960 images par seconde, en ajoutant des effets à ces ultra-ralentis (boucle, boomerang, arrière…). Il est même possible de choisir après coup la partie de sa vidéo à ralentir.

Les Emoji pour contrer les Animoji

On les attendait, ils sont bien là. Les Animoji ont fait beaucoup pour la campagne de publicité d'Apple et de nombreux fans ont rapidement fait parler d'eux en détournant certains Animoji. Cette fois, Samsung arrive avec ses emojis animés et personnalisables. "Quand on voit quelque chose de drôle, on ne l'écrit pas, on le capture", explique-t-on du côté de la firme asiatique alors qu'on fait de plus en plus d'appels du pied à la "génération sociale".

Pour créer son propre emoji, il suffit de se scanner le visage comme avec la reconnaissance faciale. Puis vous pouvez personnaliser la couleur de la peau, les cheveux, les vêtements… Une fois que cet avatar, très proche de celui du Xbox Live de Microsoft ou des Mii de Nintendo, est choisi, vous pouvez l'utiliser sur Facebook Messenger, WhatApp, iMessage, Messagerie… Il est possible de leur coller une mimique, une attitude, une gestuelle… parmi 18 propositions. Et vous pourrez même vous grimer en personnage Disney.

La réalité augmentée (AR)  a également à un rôle à tenir pour la santé. Il sera possible de scanner un produit alimentaire et l'intelligence arficielle du Galaxy S9 sera en mesure de vous donner toute la teneur en calories, ou si le produit n'est pas bon. En partenariat avec Google et sa technologie ARCore, Samsung a imaginé d'autres usages, notamment pour le shopping. Dans le magasin du futur équipé par Samsung, vous pourrez essayer du maquillage face au miroir sans avoir le mettre, de la même manière pour des vêtements. 

Au final, on serait presque tenté de prime abord de cataloguer ce Galaxy S9 comme une sorte de Galaxy S8s. Mais il faudra voir à l'usage sa véritable plus-value en matière de photo et pas seulement de manière ludique avec les AR Emoji. Pour une première prise en main, on a fait face à un très beau produit, loin de jouer la carte de la révolution comme l'an dernier, mais qui assure l'essentiel en améliorant l'existant.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter