MWC 2019 : les smartphones pliables ? La 5 G ? Non, la véritable tendance du salon, c'est la... mise sous cloche

High-tech

COUP DE GUEULE – Samsung, Huawei, TCL, Royole… : le smartphone pliable est l'attraction numéro un des stands. Des nuées de visiteurs se ruent autour d'eux pour espérer toucher ces curieux objets. Mais pour le rendez-vous avec la révolution, il faudra repasser ! La véritable star du Mobile World Congress de Barcelone, c'est en effet la coque de verre qui tient les curieux à distance…

Pour voir des nouveautés côté téléphonie, le Mobile World Congress de Barcelone est le lieu idéal. Le salon mondial des télécoms rassemble chaque année le gratin en termes de fabricants, opérateurs, innovateurs, etc. Chacun est là pour dévoiler sa dernière nouveauté, la faire briller et en faire parler. 

Habituellement, les journalistes, professionnels et autres observateurs se pressent donc aux conférences, dans les showrooms (les espaces de démonstration post-conférences) ou sur les stands de chaque grand nom pour approcher les fameux "Graals" et jouer les curieux. Mais cette semaine, pour l'édition 2019, cela s'avère plutôt compliqué.

Lire aussi

Grandes stars de l'édition 2019, les smartphones pliables sont partout, de chez Huawei à Samsung en passant par TCL (distributeur de BlackBerry ou encore Alcatel) et Royole, le tout premier à avoir présenté au monde son appareil. Seulement, personne (ou presque) ne peut les toucher. Car la grande tendance de l'événement, ce ne sont pas tant ces appareils qui suscitent tant d'attention que le fait de ne pouvoir les approcher autrement que le nez collé à la cloche de verre sous laquelle ils sont enfermés.

Ces onéreux produits (jusqu'à 2.300 euros pour le Mate X de Huawei !) sont bien protégés et impossibles à prendre en main. "Ce sont de véritables bijoux", lâche-t-on chez l'un des fabricants vedette. Et c'est peu de dire qu'on se croirait face aux Joyaux de la Couronne, propriétés de la reine d'Angleterre et enfermés dans la Tour de Londres. 

On ne touche qu'avec les yeux !

Difficile de se faire alors une idée précise de leur maniabilité une fois dépliés entre des mains curieuses qui risquent de les maltraiter. Difficile aussi de voir si leur écran est aussi prometteur qu'annoncé et si l'effet "waouh" est au rendez-vous. A l'exception du Royole, déjà montré en janvier au CES (Salon de l'électronique grand public) de Las Vegas, tous ne sont encore que des "prototypes", nous assurent tous les constructeurs.

Et pourtant, les premiers ne tarderont pas à être mis en vente, dont le Samsung Galaxy Fold qui sera disponible dès le 26 avril aux Etats-Unis. Le secret reste bien gardé au point qu'on en vient à se demander si les fabricants n'ont pas tous chercher à faire le buzz sans avoir de produits véritablement avancés à montrer.

Mais l'effet cloche ne concerne pas seulement ces smartphones "révolutionnaires". Les box en verre fleurissent sur tous les stands, parfois même pour les derniers smartphones classiques présentés sans permettre aux visiteurs de les toucher ou encore chez Microsoft pour montrer le casque de réalité mixte HoloLens. Mais pour ce dernier, il est toujours possible de faire longuement la queue pour aller tester ses expériences... à peine quelques minutes !

Lire et commenter