Nokia : le créateur emblématique du 3310 va faire des smartphones Android

High-tech

SOUVENIRS - Depuis que Nokia s’est mis à faire des Windows Phone avec Microsoft, les Lumia, on avait presque oublié que Nokia avait un jour fait partie des grands noms de la téléphonie mobile. Depuis 2013, la société finlandaise a revendu ses parts à la firme de Redmond et elle vient d’annoncer qu’elle allait recommencer à fabriquer des téléphones.

Refaire des smartphones, Nokia y pense tous les matins, en se rasant ( depuis 2015 ). Et ce n’est pas que l’on n’ait pas apprécié les Windows Phone que Microsoft a vendus sous la marque Nokia Lumia de 2011 à 2014. C’est simplement que les terminaux qui s’appellent désormais simplement Lumia et qui tournent sous Windows 10 ont eu de la peine à séduire le grand public, faute d’applications compatibles. Et si Nokia a fait l’annonce, ce mercredi, de son retour sur le marché du smartphone, c’est avec l’envie certaine de se départir de ses oripeaux. La marque finlandaise a 151 ans et s’offre le luxe de revenir sur le devant de la scène avec en renfort son identité d’ancien numéro 1 de la téléphonie mobile. C’était en 1998, pour ceux qui s’en souviennent. 

Nokia, la marque aux téléphones incassables

Le dernier Nokia dont on se souvient n’était vraiment pas un "smart" phone. Tout juste un appareil compact sans antenne apparente (parce qu’on avait de sacrés talkie-walkie à l’époque), orné de grosses touches argentées confortables qui cliquent sous les doigts. Le 3310 connaît son âge d’or en l’an 2000. C’est le téléphone qu’on a tous fait tomber dans l’eau, d’un escalier ou de trois étages, avec lequel on est partis à la montagne ou en bord de mer… Et qui a survécu à tout. Et que dire de l’autonomie ? Avec une seule "brique", on savait qu’on aurait encore plus d’une dizaine d’heures à tenir avant d’avoir à le recharger. 260 heures d’autonomie en veille. Prends ça, l’iPhone ! Et, bien sûr, il y avait Snake, le jeu du serpent...

Il y avait le petit 3100 aussi, ce petit téléphone à l’écran couleur sorti en 2003, dont la façade transparente qui faisait "boîte de nuit" quand il sonnait en vibrant si fort qu’il pouvait se déplacer seul sur toute la surface d’une table… Entre deux, Nokia s’est essayé à la N-Gage, une console portable commercialisée en 2003 qui avait fait un flop total. Vendue à trois millions d’exemplaires, elle est ensuite abandonnée par la marque.

Nokia ne prendra pas part à la vente de ses smartphones

Plutôt que de s’exposer directement, Nokia a adopté une tactique de contournement pour son retour. La marque a créé une société, HMD Global, destinée à assumer l’aspect commercial, la communication et la distribution des futurs smartphones. Nokia assure qu’il ne prendra pas de parts ni n’investira d’argent dans la société. Elle lui cède en revanche les droits sur dix ans d’exploiter son nom. La fabrication de ces smartphones sera déléguée à une autre société, FIH Mobile, une filiale de Foxconn. Si la partie de conception industrielle sera chinoise, le développement restera centralisé en Finlande. La totalité de ces droits d’exploitation a été revendue pour 350 millions de dollars. Et la marque promet que ses futurs smartphones respecteront le gage de “qualité, le design et d’innovation” des produits Nokia.

LIRE AUSSI
>>  SNAKE - ils ont reproduit le mythique jeu de Nokia… En vrai !
>>  Nokia fait son grand retour avec la tablette N1… sous Android

Sur MYTF1News >> Le Nokia 3310 fait son retour !
 

Lire et commenter