"Nokia MixRadio est une expérience d’écoute"

"Nokia MixRadio est une expérience d’écoute"

High-tech
DirectLCI
MOBILE WORLD CONGRESS - Déjà inclus dans la gamme Lumia sous Windows Phone, le service musical MixRadio fait également son apparition sur les nouveaux Nokia X sous Android. Jyrki Rosenberg, vice-président de Nokia en charge du divertissement, explique à metronews ses spécificités.

Vous intégrez dans vos Nokia X , le service MixRadio. Quelle différence par rapport à Spotify ou Deezer ?
Nous ne définissons pas MixRadio comme un service de musique, mais comme une expérience d’écoute. C’est une radio personnalisée en fonction de vos goûts. La grande différence par rapport à ces services est qu’il ne nécessite aucune inscription et aucun paiement. Il est gratuit et préinstallé dans nos gammes Lumia, X et bientôt sur les modèles Asha grâce à une mise à jour.

De combien de titres est composé votre catalogue ?
Nous avons 30 millions de titres et plus de 10 000 playlists proposées. Il suffit d’appuyer sur lecture pour que la musique se lance directement. Vous pouvez ensuite signaler si vous aimez ou pas la chanson en lecture ou même l’ajouter à vos favoris. Les recommandations s’affinent ainsi au fur et à mesure. On économise du temps à chercher les artistes qui nous intéressent.

Peut-on télécharger la musique sur son smartphone pour pouvoir en profiter sans connexion ?
Oui, on peut télécharger 4 playlists de 50 titres. Pour le faire de manière illimitée, Nokia propose un abonnement de 3,99 euros par mois. Bien entendu, l’utilisateur peut également acheter chaque chanson ou album au cas par cas pour les conserver sur son mobile, même s’il n’est pas abonné.

Allez-vous ouvrir MixRadio à d’autres plateformes ?
Oui, une application Windows 8 existe déjà et une version du service en HTML5 est également accessible depuis les mobiles Android et iOS. On peut également partager le morceau de son choix sur les réseaux sociaux. Tous vos amis, même s’ils ne sont pas inscrits au service, peuvent ainsi l’écouter intégralement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter