Numéricable va-t-il s'offrir SFR dans les jours qui viennent ?

Numéricable va-t-il s'offrir SFR dans les jours qui viennent ?

High-tech
DirectLCI
ACQUISITION - Numéricable pourrait racheter SFR dans les prochaines semaines, et tenir la dragée haute à Bouygues Télécom et Free. Une information qui émoustille les marchés financiers, même si un démenti vient d'être publié du bout des lèvres du côté de SFR.

Achètera, achètera pas ? Oui, indiquait dimanche le quotidien Les Echos sur son site internet . On apprend ainsi que la maison mère de SFR, Vivendi, aurait passé un accord de principe (non signé) avec la maison mère de Numéricable, Altice.

SFR serait alors valorisé à hauteur de 15 milliards d'euros, et Altice deviendrait l'actionnaire majoritaire du nouveau "SFR-Numericable", en détenant plus de 50 % des parts. Vivendi garderait 32 % des parts. C'est vendredi dernier, lors d'un conseil de Vivendi, que le PDG de SFR Jean Yves Charlier aurait reçu le feu vert pour commencer les négociations.

Vivendi dément, pas Numéricable

Mais rebondissement ce lundi matin : le porte-parole de Vivendi dément ces informations . "Vivendi n'a signé aucun protocole d'accord avec le câblo-opérateur Numéricable concernant une cession de sa filiale SFR", écrit-il dans un communiqué. Mais il ne donne aucun détail. Et silence du côté de Numéricable.

Pourtant, d'autres informations sont données indirectement par les marchés financiers. En effet, l'action de Vivendi a progressé de 0,65 % dès l'ouverture de la Bourse de Paris ce matin, ainsi que celle de Numéricable, qui progresse de son côté de 1,39 % en début de journée. Même phénomène à la Bourse d'Amsterdam pour l'action d'Altice, qui progresse de 0,5 %.

Bouygues contraint de réagir ? 

Pour rappel, de telles négociations ont déjà eu lieu l'année dernière entre Iliad (Free) et SFR, mais sans aboutir. Depuis, Numéricable est entré en Bourse, et le trublion Free poursuit sa guerre des prix. Un rapprochement entre Numéricable et SFR semble donc fort à propos, et pourrait aussi déclencher un rapprochement entre Free et Bouygues Télécom.

Un scénario déjà dévoilé par les spécialistes financiers Exane et Oddo. "Pour l'instant, Bouygues n'est pas encore vendeur. Mais il sera contraint à bouger dans les dix-huit mois. Sa faiblesse dans le fixe peut devenir un vrai handicap à terme". Selon Oddo, c'est justement le rapprochement entre SFR et Numericable, s'il se réalise, qui marginaliserait la filiale de Bouygues.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter