Oculus VR : réalité virtuelle et achat réel pour Facebook

Oculus VR : réalité virtuelle et achat réel pour Facebook

DirectLCI
BUSINESS – Facebook continue ses emplettes. Après WhatsApp, au tour d'Oculus VR d'entrer dans son giron. Le réseau social veut utiliser ses casques de réalité virtuelle pour penser l'après smartphone.

La réalité virtuelle, avenir de Facebook ? Le réseau social a annoncé mardi 25 mars le rachat d' Oculus VR , une société californienne qui développe des casques de réalité virtuelle destinés aux jeux vidéo. Le montant de la transaction s'élève à 2 milliards de dollars. 400 millions seront versés en cash, le solde prendra la forme d'actions.

Dans un texte publié sur son profil Facebook , son PDG Mark Zuckerberg évoque l'avenir que représente cette technologie : "Le mobile est la plate-forme d'aujourd'hui mais nous voulons aussi être prêts pour les plates-formes de demain".

"Vivre un match au bord du terrain"

"Oculus a la possibilité de créer la plate-forme la plus sociale de l'histoire et de changer la manière dont nous travaillons, jouons et communiquons, indique-t-il. Dans le futur, les réseaux sociaux ne serviront plus seulement à partager des moments, mais de véritables expériences".

Plusieurs exemples sont ainsi donnés par Mark Zuckerberg : "Après les jeux, nous allons faire d'Oculus une plate-forme pour beaucoup d'autres expériences. Imaginez vivre un match au bord du terrain, étudier dans une classe avec des élèves et des enseignants situés dans le monde entier ou consulter un médecin, juste en mettant vos lunettes à la maison".

Un casque vendu à prix coûtant ?

Reste que le casque Oculus en est encore au stade expérimental et toujours pas commercialisé. "Si nous parvenons à bâtir la plate-forme que nous voulons bâtir, il y aura beaucoup d'opportunités de monétisation", a expliqué David Ebersman, le directeur financier de Facebook.

Le réseau social ne compte pas gagner de l'argent avec la vente du casque, a précisé Mark Zuckerberg. Mais il veut créer un écosystème d'applications et d'usages, quitte à vendre l'appareil à prix coûtant. Pour monétiser la plate-forme, et rentabiliser ce rachat, "il y aura peut-être de la publicité dans le monde virtuel", a-t-il indiqué. Nouvelle technologie oui, mais manifestement sans changer de stratégie commerciale.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter