On a pris en main le Xiaomi Mi A2, un smartphone sous Android One pour conquérir l'Europe

TECH
DirectLCI
DÉCOUVERTE – Arrivé en Europe en novembre dernier, Xiaomi poursuit son offensive. Après avoir lancé en mai dernier à Paris deux smartphones, la firme chinoise a récidivé, ce mardi à Madrid, en dévoilant deux nouveaux produits d'entrée et milieu de gamme, tournant cette fois sous Android One, le système optimisé de Google. Parmi eux, le Mi A2 a de sérieux atouts à faire valoir pour un nouveau prix défiant toute concurrence.

Xiaomi continue de faire feu de tous bois en Europe. Le constructeur chinois, du haut de ses huit ans, a de légitimes ambitions dans sa conquête du monde, après avoir réussi à tutoyer les sommets dans son pays natal aux côtés des Huawei, Apple et autres Samsung. 


Après le succès du Mi A1 sorti en septembre dernier et qui figure dans le Top 10 des smartphones les plus vendus au premier trimestre 2018 (9e), Xiaomi a récidivé en dévoilant, mardi à Madrid (Espagne), ses successeurs : le Mi A2 et le Mi A2 Lite. Deux nouveaux appareils qui ont la particularité d'embarquer Android One.

Android One, du 100% Google pour rassurer

Android One, c'est le programme de Google annoncé en 2014 qui proposait une solution "clé en main" pour les constructeurs de smartphones à destination des pays émergents ou à des prix inférieurs à 100 dollars. En échange d'un déploiement rapide des dernières mises à jour par Google, les fabricants s'engageaient à respecter certaines contraintes matérielles. La firme de Mountain View espérait ainsi relancer son système d'exploitation, qui voyait de plus en plus de constructeurs développer leur propre surcouche pour échapper à la mainmise totale d'Android sur leurs appareils. 

Après des débuts mitigés, Android One semble susciter de nouveau un intérêt en misant davantage sur un nouvel axe -une version optimisée et simplifiée d'Android moins dévaluée dans les esprits- alors que Google a mis au point Android Go pour répondre aux demandes des smartphones à bas prix et basses capacité. Deux axes qui permettent au géant américain de répondre à toutes les exigences, de convoiter tous les marchés et de se détacher de la seule cible des marchés émergents. On trouve désormais des smartphones sous Android One (avec tout le bataillon de services Google dont Google Play Protect, Google Assistant, Google Lens… sous le dernier OS Android Oreo et sans chichis) dans tous les pays et chez des acteurs importants du marché (Nokia, Moto, HTC, Xiaomi, Sharp, etc.). Des smartphones vendus entre 200 et 400 euros, un segment qui parle facilement aux consommateurs.

Le Mi A2 vient s'inscrire pleinement dans ce programme de Google et propose Android 8.1, l'intelligence artificielle pour gérer la batterie comme l'amélioration de la prise de photos. Les premiers essais montrent une interface extrêmement fluide et évidemment très familière. Pour booster le tout, Xiaomi a opté pour le processeur Qualcomm Snapdragon 660, accompagné de 4 ou 6 Go de RAM. Les différents modèles proposeront un espace de stockage de 32 à 128 Go. Côté autonomie, on regrettera que le Mi A2 ne dispose que de 3000 mAh de batterie alors que sa version Lite a embarqué une batterie de 4000 mAh. Pour un smartphone de sa catégorie, le Mi A2 propose le très rare port de recharge USB-C quand son petit frère, le Mi A2 Lite, doit se contenter du classique port microUSB. Le premier a abandonné la prise jack pour les écouteurs, mais met à la disposition de l'utilisateur un adaptateur USB-C/prise jack.

Un double capteur photo et un design haut de gamme

Doté d'un châssis monocoque en aluminium légèrement arrondi sur l'arrière, il présente un écran Full HD+ de 5,99 pouces au format 18:9 mais avec les bords en haut et en bas bien visibles. Bien dommage quand on sait que le Mi A2 Lite a opté pour un écran certes plus petit (5,84 pouces), mais quasi bord à bord en 19:9 et avec l'encoche "iPhone" en haut pour embarquer l'appareil photo. Mais le design bénéficie aussi d'un atout sur un si grand format : la faible épaisseur (7,3 mm). Une finesse qui permet une bonne prise en main, que ce soit pour naviguer ou prendre des photos. Le capteur d'empreinte digitale a été positionné à l'arrière au centre.

Mais l'argument qu'avance Xiaomi pour vanter les mérites de son Mi A2, c'est aussi son double capteur photo à l'arrière. "Deux valent mieux qu'un", clame la firme chinoise depuis l'annonce de sa conférence. Voici donc un système équipé d'un double objectif signé Sony (12 MP pour le capteur principal avec larges pixels + 20 MP couplé à la technologie Super Pixel) avec une grande ouverture de f/1.75 pour permettre des photos mieux réussies de jour. Les premiers clichés aperçus en basses lumières sont meilleurs que précédemment, avec plus de contraste, sans avoir, pour autant, de quoi impressionner outre mesure. L'ajout de l'IA pour le mode portrait améliore le rendu et l'effet Bokeh qui magnifie le modèle en floutant l'arrière-plan. Pour les selfies, la caméra frontale de 20 MP (avec Super Pixel) a tendance à lisser le visage avec des filtres de correction Beautify 4.0 très prisés des utilisateurs asiatiques, mais qui nous semblent toujours très étranges en photo…


Avec son Mi A2 passé volontairement sous Android One, le patron de Xiaomi, Wang Xiang, nous a confié espérer conquérir l'Europe et de nouveaux utilisateurs en quête d'une expérience Google totale, sans se départir de la marque de fabrique du gros potentiel à bas prix. La sécurité sans doute du cachet Android sur un appareil qui ne mise plus sur son système maison MIUI afin de se montrer plus rassurant pour les novices. 

Histoire de toucher tous les segments du marché, le Mi A2 Lite veut, lui, jouer les "tueurs de l'entrée de gamme" avec son smartphone à double capteur photo et batterie longue durée (2 jours d'autonomie), le tout à partir de 189 euros là où la concurrence débute souvent plutôt près des 300 euros. Deux nouvelles pierres sur le chemin européen tracé par Xiaomi qui en remettra une couche supplémentaire fin août avec l'arrivée très probable de son modèle très haut de gamme, le Mi 8, hors des frontières chinoises. Et c'est encore à Paris, nouveau cœur du continent, que Xiaomi a décidé de tenir sa conférence et de lancer sa prochaine offensive.


XIAOMI MI A2 -  Prix : 269 € en 32 Go de stockage et 4 Go de RAM, 299 €  en 64 Go/4 Go, 349 € en 128 Go/6 Go - Disponible le 27 juillet en noir, bleu et or.

XIAOMI MI A2 LITE - Prix : 189 € en 32 Go de stockage et 3 Go de RAM, 229,90 € en 64 Go/4 Go - Disponible le 27 juillet en noir, bleu et or.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter