On a testé : avec le Xperia XZ3, Sony a (enfin) revu sa stratégie smartphone

On a testé : avec le Xperia XZ3, Sony a (enfin) revu sa stratégie smartphone

High-tech
DirectLCI
NOUVEAUTÉ – Il aura fallu attendre l'automne 2018 pour que Sony repense ses smartphones. Présenté lors du salon IFA de Berlin en septembre, le Xperia XZ3 est désormais en vente. Nouveau look, nouvelle donne ? On a tenté d'en avoir le cœur net.

Après avoir résisté en s’accrochant à un design qui avait fait ses preuves sans vouloir céder à l’air du temps, Sony a enfin décidé de revoir sa copie. Six mois après le Xperia XZ2, voici déjà son successeur. Et il a le mérite de faire oublier en une seconde son prédécesseur.


Pourquoi ? Parce que le Xperia XZ3 séduit par sa nouveauté : un châssis repensé qui puise, avec bon goût, son inspiration du côté du Samsung Galaxy S9 avec son look enfin arrondi, ses bords incurvés et son écran très large sans bords. C’est d’ailleurs là l’argument mis en avant par Sony, et à juste titre. Le constructeur japonais a notamment importé Bravia, sa technologie mondialement acclamée mais habituellement réservée aux téléviseurs, sur son smartphone. Pour la première fois, un smartphone Xperia peut ainsi fièrement arborer un écran OLED QHD+, assez grand (6 pouces), magnifique dans son rendu des couleurs et son confort de visionnage. Le tout sans céder aux sirènes de l’encoche. Il faut bien rester quand même fidèle à quelques principes dans le changement. 

Ajoutez à cela un son stéréo de qualité, la compatibilité HDR et vous pouvez profiter pleinement de vos contenus multimédias, vidéos ou même gaming. Et pour plus d’immersion, il est même possible d’activer la technologie de vibrations dynamiques qui fait réagir le smartphone aux sons et effets. On apprécie aussi la technologie "Always-on" qui permet de garder, affichées sur l'écran, des informations importantes (photos, musique, heure, notifications, etc.).

Une position du lecteur d'empreinte qu'on ne capte toujours pas

Le Xperia XZ3 n’en oublie pas un point fort de Sony, la photo. Il n’a pas voulu céder non plus à son monocapteur de 19 MP (f/1.6) et laisse encore le privilège de la double lentille au Xperia XZ2 Premium. On peut choisir son format (carré, normal ou encore 16:9), appuyer sur le bouton physique pour prendre la photo ou tout simplement la faire rapidement en mode paysage pour qu’il sorte de veille. 


Efficace sans chichi ni effet 'waouh', l’appareil photo du XZ3 s’avère plutôt efficace, exception faite du mode portrait un peu mou, faute d’un second capteur ou d’un logiciel capable de mieux gérer le flou en arrière-plan. Mais la capacité de prise de photo intelligente (qui anticipe votre déclenchement et met des clichés en cache pour que vous puissiez choisir le meilleur) est appréciable. A l’avant, la caméra de 13 MP (f/1.9) effectue le travail correctement.

L’appareil compte sur un processeur Snapdragon 845 comme beaucoup de modèles haut de gamme du marché. Il s’accompagne de 4 Go de RAM, d’une capacité de stockage extensible par carte SD de seulement 64 Go. La batterie est correcte (3.300 mAh), mais ne fait pas de miracle non plus et dépasse tout juste la journée d’autonomie. Mais le Xperia XZ3 peut compter sur la charge rapide. Autre bonne nouvelle, il tourne déjà sous Android 9 Pie.


Du côté des déceptions, on regrettera que Sony n’ait pas choisi de revenir à son choix de capteur d’empreinte sur la tranche qui paraissait bien plus pratique que le toujours très mal positionné lecteur à l’arrière de l’appareil. Trop bas, on continue bien trop souvent à mettre son doigt sur l’appareil photo... S’il est très beau avec ses reflets (disponible en noir ou vert) et agréable en main, le Xperia XZ3 a enfin un gros souci : il glisse assez facilement s’il n’est pas à plat. 

En vidéo

Smartphone : la facture énergétique explose

Prix : 799 € - Disponible en noir, vert, gris et prune.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter