On a testé le OnePlus 5T, celui qui joue des coudes avec les ténors

On a testé le OnePlus 5T, celui qui joue des coudes avec les ténors

DirectLCI
SMARTPHONE – Du haut de gamme à moins de 500 €. C’est ce que propose le constructeur chinois avec OnePlus 5T. Un appareil à faire pâlir de jalousie de nombreux concurrents et qui, malgré quelques manques, peut ravir le plus grand nombre.

On connaissait Huawei comme digne représentant des fabricants chinois de smartphones. Il faut désormais compter sur OnePlus. Comme Honor, filiale du géant chinois, OnePlus a décidé de faire ses classes en ligne, histoire de viser un public plus connecté et donc plus jeune. Un double profil qui n'est que rarement décidé à se ruiner dans les dernières sorties, faute bien souvent des moyens adéquats.


Alors OnePlus a bien cerné ce nouvel utilisateur qui veut du haut de gamme à bas prix. Avec son OnePlus 5T, la firme chinoise reste fidèle à ses principes. Quelques mois après la sortie du très acclamé OnePlus 5 – qui s'était même offert une déclinaison signée Jean-Charles de Castelbajac -, le constructeur voit encore plus grand et plus loin.

Le charme du "borderless"

C'est la tendance 2017 et le OnePlus 5T n'y coupe pas : les bords se font de plus en plus discrets. Dans un châssis en alu mat aux dimensions quasi-similaires à celles de son prédécesseur, il embarque un écran AMOLED plus grand de 6 pouces contre 5,5 pouces pour le OnePlus 5. Celui-ci occupe cette fois 80% de la surface de l'appareil pour un ratio à la mode de 18:9. Il reste cependant en Full HD+ (2160 x 1080px, 401 ppi). Ne cherchez plus de bouton Home physique, il a disparu pour élargir l’écran et est remplacé par une barre de fonctions tactile. Le capteur d’empreinte digitale a basculé au dos de l’appareil, sous l’appareil photo.


La reconnaissance faciale fait son apparition et est extrêmement bluffante de rapidité. Un peu trop, diront certains, tant on est surpris la première fois par le déverrouillage quasi-instantané de l’appareil d’un simple regard. Au point de croire qu’on ne l’avait pas verrouillé. A la différence de l’iPhone X, le système de reconnaissance faciale se base sur une reconstitution en 2D du visage et non en relief. Un degré moindre de sécurité. Vous pouvez toujours conserver la reconnaissance digitale qui brille aussi par sa rapidité (déverrouillage en moins de 0,2 seconde.

Le OnePlus 5T en a aussi sous le capot. Il embarque le processeur Snapdragon 835, l’un des plus puissants de Qualcomm (octacore). Il est couplé avec 6 ou 8 Go de RAM selon configuration. De quoi le rendre extrêmement rapide dans toutes les exécutions de lancement d’appli et de bascule de l’un à l’autre. Si l’appareil se contente d’Android 7.1.1 Nougat, il est renforcé par la surcouche maison OxygenOS 4.7.


L’ensemble est un peu plus lourd que le OnePlus 5 (162 g). L’autonomie est au rendez-vous avec une batterie de 3300 mAh qui permet de tenir pratiquement deux jours en usage standard. Mais le OnePlus 5T bénéficie de la charge rapide, assurant de récupérer une journée d’autonomie en 30 minutes.

Du mieux sur la photo, mais pas encore le top

Le OnePlus 5T peut se targuer d’un double capteur photo un peu épais qui ne se fondra dans l’ensemble que si vous ajoutez une coque à l’appareil. Deux lentilles de 16 et 20 Mpx avec une ouverture de f/1.7 assez bluffante sur le papier. En basse lumière, le second capteur apporte son soutien, mais sans offrir non plus d’effet "waouh". On notera plutôt quelques pertes de détail. Le mode portrait apparaît sur le OnePlus 5T grâce au double capteur photo qui permet l’effet de flou en arrière-plan. En façade, le capteur affiche 16 Mpx, bien loin devant la concurrence, et présente des clichés de haut vol avec notamment la possibilité de déclencher le flash écran. Les amateurs de selfies vont être ravis. A noter que le OnePlus 5T propose un mode Pro qui s’adresse aux adeptes des réglages (ISO, balance des blancs, expositions, etc.)


Du côté de la vidéo, le OnePlus 5T propose jusqu’à une résolution 4K. Il supporte également le stabilisateur électronique EIS lors d’enregistrement même en UHD. On apprécie l’écran très large pour visionner des vidéos ou bien jouer. Les jeux téléchargés sur le Play Store tournent à merveille et sont visuellement de qualité.

On aime aussi

- Les trois micros intégrés pour mieux gérer les bruits et les voix de vos interlocuteurs, avec notamment un système d’annulation de bruit intégré.

- Le bouton latéral qui propose trois positions et autant de fonctionnalités : silencieux, ne pas déranger, sonnerie.

- La technologie Sunlight Display de l’écran qui améliore la visibilité en fonction de la lumière du jour.

- Parallel Apps pour lancer deux sessions d’une même appli

- Le mode lecture qui transforme l’écran en liseuse e-ink pour ne pas fatiguer les yeux.


Plus puissant, plus grand et optimisé, le OnePlus 5T arrive au même prix que le OnePlus 5.

Des regrets

Le OnePlus 5T frôle donc la perfection, mais il marque cependant sa différence avec le très haut de gamme - et explique son prix bas - par quelques absences. Il n’est pas résistant à l’eau ou la poussière. Il doit se contenter d’Android 7.1.1 Nougat et pas le dernier système d’exploitation en date. Il ne propose pas la haute définition sur des services de streaming comme Netflix. Mais ce dernier point devrait être rapidement résolu, a promis le fabricant. Dommage aussi de ne trouver qu’un seule haut-parleur situé en bas de l’appareil, près de la prise jack toujours présente.


Prix : à partir de 499 € en 64 Go en noir - Disponible sur le site OnePlus.net

Plus d'articles

Sur le même sujet