OnePlus One, le smartphone vendu sur invitation

OnePlus One, le smartphone vendu sur invitation

DirectLCI
SMARTPHONE - Ce smartphone chinois survitaminé et haut de gamme est vendu à partir de 269 euros. Le hic ? pour l'acquérir, il faut être invité par le fabricant ou par un acheteur qui vous parraine.

Le OnePlus One est vraiment unique. Le fabricant chinois de smartphone One a trouvé une manière des plus astucieuses de faire parler de lui et de son nouveau téléphone haut de gamme, le OnePlus. Présenté mercredi 23 avril, il possède des qualités relativement comparables à un appareil comme le Samsung Galaxy S5, mais un tarif des plus attractifs : 269 euros dans sa version 16 Go (contre 679 euros pour le modèle du coréen) sans abonnement. Le prix est presque divisé par trois entre les deux modèles.

Vendu au compte-gouttes

Mais il y a un hic. Si l'appareil est disponible dans de nombreux pays dont la France, il n'est à disposition que dans des quantités infimes car la production est encore réduite. One a donc choisi des manières bien particulières pour commercialiser son produit et faire le buzz. L'appareil n'est pas disponible en magasin et tout le monde ne peut pas l'acheter à loisir. En effet, en plus de quantités infimes disponibles au compte-gouttes sur le site OnePlus.net , seules les personnes "invités" par la marque ou celles qui sont cooptées par des personnes déjà en possession du smartphone One ont la possibilité de l'acquérir.

En outre, si vous acceptez de détruire votre ancien téléphone, One revoit le prix à la baisse de manière drastique. 100 personnes volontaires pour une telle opération, choisies par le fabricant chinois, pourront ensuite acquérir l'appareil pour… 1 dollar. Mais pour cela, il faut s'engager à casser son smartphone avec, au choix, une batte de baseball, un marteau, un tournevis, un robot mixer, du feu… vous avez le choix des armes. La destruction devra être filmée et postée sur YouTube . Les gagnants recevront un OnePlus One blanc de 16 Go ainsi que trois invitations pour parrainer des proches. Le buzz… à tout prix.

Plus d'articles