Panos Panay, Monsieur Produits de Microsoft : "Attendez-vous à d'autres nouveautés, et pas seulement pour Surface"

Panos Panay, Monsieur Produits de Microsoft : "Attendez-vous à d'autres nouveautés, et pas seulement pour Surface"

High-tech
DirectLCI
INTERVIEW – Microsoft vient de sortir en France les nouvelles déclinaisons de ses produits Surface. Loin d’être dans l’ombre d’Apple et des Chinois, la firme américaine a connu de très bons résultats en 2018, grâce notamment à la croissance de cette gamme. De quoi donner le sourire à Panos Panay, monsieur matériel chez Microsoft, qui promet de nouveaux produits très vite.

Quatre mois après les Etats-Unis, les nouveaux produits de la gamme Surface de Microsoft sont enfin disponibles pour le marché français. La tablette tactile 2-en-1 Surface Pro, l’élégant ordinateur portable Surface Laptop 2 ou encore l’ordinateur multi-fonctions  Surface Studio 2 pour les créatifs arrivent tout de noir vêtus. De nouvelles déclinaisons pour une gamme qui, après des démarrages difficiles, a trouvé sa vitesse de croisière.


A l’occasion de cette sortie, LCI a pu s’entretenir avec Panos Panay, l’homme auquel la firme de Redmond doit sa renaissance sur le marché des produits high-tech. Apparu dans la lumière en 2012, en même temps que son produit-phare, la tablette Surface, il est depuis devenu l’incontournable Monsieur Produits de Microsoft, de la gamme Surface donc (Pro, Laptop, Book, Studio) à la console de jeux Xbox en passant par le casque de réalité mixte HoloLens


Non, Microsoft ne va pas se transformer en entreprise de services et de Cloud seulement. Tant que les utilisateurs auront encore des idées et de la créativité à revendre avec ses produits, il répondra présent, promet-il. 

Nous vous avons découvert en même temps que la tablette Surface en 2012. Ce fut un moment particulier pour vous et une sacrée pression. Quelle était l’idée de départ ?

Panos Panay : J’avais un rêve. Je voyais des gens coincés entre deux appareils, ne sachant que choisir entre une tablette et un ordinateur portable. L’idée était de donner justement la possibilité aux utilisateurs de ne pas avoir à choisir entre ce dont ils pouvaient avoir besoin d’acheter et ce qu’ils devaient acheter pour travailler. Nous voulions alors créer un produit qui pouvait être le meilleur des deux. 


Mais il fallait que ce soit plus que ça, un appareil qui puisse vous suivre, être utilisé en toutes circonstances et tous lieux. Il s’agissait de rendre les gens plus productifs, mais aussi de leur permettre de jouer, de s’amuser, de lire... C’est toujours notre motivation et cela le restera. Cette vision qui se concrétise à chaque sortie est notre héritage.

Pourtant, à l'époque, cela n’avait pas vraiment démarré comme vous l’entendiez…

Quand on parle de Surface, on sait à quel point les débuts furent difficiles. Nous pensions pourtant tenir quelque chose d’inédit. Et cela n’a pas été agréable de voir les premiers retours (notamment la version limitée de Windows qui était embarquée, ndlr). Mais nous avons appris de nos erreurs et des défis à relever, appris des attentes de nos clients et de leurs retours. Il a fallu deux ans pour arriver à un appareil qui plaise (Surface Pro 3). 


Mais l’ADN du produit a toujours été le bon. La vérité derrière tout ça, c’est que ce sont nos histoires de travail, nos succès et nos échecs du quotidien qui écrivent l’histoire de Microsoft. Là, nous avons appris que vous devez toujours croire en ce que vous faites et avoir des convictions. Mais il faut aussi savoir écouter ce que les utilisateurs ont à dire et savoir s’adapter.

Un téléphone ou une mini Surface ? Ce n'est pas écarté...

Les très bons résultats de 2018 de Microsoft sont en partie dus aux excellentes ventes des produits Surface (+39% au dernier trimestre). Pourtant, on évoque beaucoup les services, les logiciels et le Cloud de l’entreprise ces derniers temps et paradoxalement peu la gamme Surface. Comment faire pour montrer qu’on existe aussi ?

Il faut voir Microsoft comme un produit en lui-même. On parlera toujours de services et de Cloud. Quand vous avez un appareil, cela vous assure de pouvoir tout combiner au même endroit. Quand nous concevons des produits, nous les pensons pour être au cœur de l’écosystème Microsoft, que vous utilisiez simplement l’appareil chez vous, que vous fassiez appel au service de Cloud Microsoft Azure, que ce soit pour Windows, Office ou Skype. Tout va de pair et prend vie dans le produit. Quand on parvient à tout centraliser, on sait que ce sera formidable pour nos clients et que cela peut marcher. Pas seulement dans les résultats financiers, mais aussi dans leurs commentaires en retour.


De quelle réalisation êtes-vous le plus fier ?

Le plus inspirant, c’est lorsque vous réalisez que vos clients sont fiers d’utiliser vos produits, qu’ils réalisent des choses incroyables avec. Cela signifie que le meilleur d’eux-mêmes émerge grâce aux produits Microsoft, aux services, aux logiciels qu’ils ont entre les mains. Et que nos équipes peuvent être fières du travail accompli.


Les écouteurs Surface Headphones arrivent en mars. Ensuite, à quoi ressemblera le futur chez Microsoft ? Vous avez émis par le passé l’hypothèse d’un Surface Phone ou encore d’une Surface Mini. Qu'en est-il ?

 Vous vous doutez bien que je ne peux pas vous répondre (rires). Je peux en revanche vous dire une chose : nous allons continuer d’innover. Vous allez avoir de la nouveauté chez Microsoft. Pas seulement dans la division Surface, mais pour d’autres produits aussi. Nous regardons ce que nos utilisateurs ont, essayons de comprendre leurs besoins et ce qu’ils ont en tête. Nous devons réfléchir à comment les aider à toucher leur but. Et nous devons être là quand ils en auront besoin. Quand vous mettez tout ça ensemble, vous pouvez commencer à voir évidemment de nouveaux usages, de nouveaux types de produit qui peuvent être perspicaces, d’autres qui sont nécessaires. Est-ce que cela passe par de nouveaux formats ? Très probablement.

En vidéo

Astuce Geek : comment récupérer un fichier supprimé sous Windows

NOUVEAUTÉS DISPONIBLES

- Surface Pro 6 : à partir de 1.069 € - Disponible en noir et platine

- Surface Laptop 2 : à partir de 1.149 € - Disponible en noir, platine, bordeaux et bleu cobalt

- Microsoft Studio 2 : à partir de 4.149 € - Disponible en noir

- Surface Headphones : 380 € - Disponible en mars

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter