Paris : payer son stationnement par smartphone et autres facilités

Paris : payer son stationnement par smartphone et autres facilités

High-tech
DirectLCI
SERVICE - Le service de paiement dématérialisé du stationnement en surface "P Mobil" s'étend à l’ensemble de la capitale. Un système pratique qui permet notamment d'ajuster la durée du stationnement.

L'horodateur prend un coup de vieux. Après avoir été expérimenté dans les quatre premiers arrondissements de Paris, le système de paiement du stationnement en surface à partir d'un smartphone est étendu à l’ensemble de la capitale depuis le 1er juillet. Proposé aux visiteurs, aux résidents, comme aux professionnels, ce système appelé "P Mobile" offre de nombreux avantages.

Concrètement, une fois après avoir créé un compte sur les applications PayByPhone ou Vinci Park - fonctionnement sur IOS et Androïd -, les conducteurs n'ont plus qu'à entrer le code d’arrondissement spécifié sur l'horodateur se trouvant à proximité du véhicule, sélectionner le tarif applicable aux visiteurs, résidents ou professionnels, ainsi que la durée de stationnement et le tour est joué. Fini donc le ticket à déposer en évidence sur le tableau de bord de son véhicule.

Augmenter ou raccourcir la durée du stationnement à distance

Ce système dématérialisé permet en outre de prolonger à distance la durée de son stationnement ou même la raccourcir au quart d'heure près. Les utilisateurs peuvent également demander gratuitement l'envoi d'un SMS de rappel, 10 minutes avant la fin du stationnement et obtenir un accusé de réception permettant de s'assurer de la facturation de la bonne durée de stationnement.

Question contrôle, les agents de surveillance de Paris (ASP) aussi sont connectés. Ces derniers sont en effet équipés de terminaux leur permettant d'interroger la base de données du service P Mobile à partir de la plaque d’immatriculation des véhicules afin de s'assurer que le règlement du stationnement a bien été effectué et procéder à la verbalisation du véhicule dans le cas contraire.

A LIRE AUSSI >> Vidéo-verbalisation renforcée à Paris : quels sont les nouveaux axes concernés?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter