Philae : 5 choses à savoir sur le réveil du robot

High-tech

ESPACE - En sommeil depuis 7 mois sur la planète 67P/Tchouri, le robot Philae a enfin donné de ses nouvelles. Voici ce que l'ESA a appris.

Pendant deux minutes et quarante secondes, Philae a donné de ses nouvelles. Une première depuis sept mois car, faute d'énergie solaire à disposition, le robot était entré en sommeil peu après son atterrissage sur la comète 67P , dite "Tchouri" (son nom complet est Churyumov-Gerasimenko). Voici ce que l'on sait de cette prise de contact avec l'ESA, l'agence spatiale européenne :

 Quand est-ce que Philae est sorti d'hibernation ?
Les premiers signaux depuis sept mois ont été reçus par le centre de l'ESA situé à Darmstadt (région de Hesse en Allemagne) le 13 juin à 22 h 28.

 Combien de temps a duré la communication ?
Pour son premier réveil depuis novembre 2014, Philae ne s'est pas attardé. L'ESA n'a pu dialoguer que pendant une durée de 85 secondes. La prise de contact totale a duré 2 minutes et 40 secondes.

 Qu'a pu récupérer l'ESA comme données ?
Plus de 300 paquets de données ont été captés venant de l'atterrisseur Philae. Ils ont immédiatement été analysés par les équipes du centre spatial allemand. Le constat est que le robot, malgré le manque d'énergie, se porte bien. La température extérieure est de - 35 °C et il dispose de 24 watts de puissance, ce qui est très faible.

 Pourra-t-on en apprendre plus ?
Il faut l'espérer car, malgré son hibernation, Philae enregistre néanmoins certaines données. Selon l'ESA, 8 000 paquets de données sont stockés dans la mémoire de Philae, ce qui permettrait aux équipes scientifiques d'en savoir plus sur les jours qui précèdent la prise de contact. Encore faudrait-il, pour cela, que la prise de contact avec Philae ne soit pas aussi courte…

 Quand aura lieu le prochain contact ?
Impossible de le savoir. Deux critères entrent en ligne de compte : Philae doit se réveiller et, au même moment, les équipes au sol sur Terre doivent tenter d'établir le contact via la sonde Rosetta, en orbite autour de Tchouri . Apparemment, Philae s'était déjà réveillé de manière épisodique précédemment mais l'ESA n'avait pu établir le contact à ce moment-là.

EN SAVOIR +
>> 
Espace : le contact avec le robot Philae a été rétabli
>> 
Philae a repéré des molécules organiques sur la comète Tchouri
>> 
Mission Rosetta : comment suivre en direct l'atterrissage du robot Philae sur sa comète

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter