Philippe Starck signe une chaise pensée par... l'intelligence artificielle

Philippe Starck signe une chaise pensée par... l'intelligence artificielle
High-tech

Toute L'info sur

Jusqu'où ira l'intelligence artificielle ?

SMART - Elle est sobre, confortable, légère et empilable, mais la chaise que sort Kartell est surtout la première dont le design a été entièrement pensé par une intelligence artificielle. Philippe Starck, qui en est le co-auteur, n'a pas peur de se faire dépasser par la machine.

Créer une chaise simple, avec des accoudoirs, mais empilable, une chaise qui utiliserait surtout le moins de matière et le moins d'énergie possible pour sa fabrication. Voilà la feuille de route, les paramètres donnés à la machine pour qu'elle accouche d'un meuble vraiment nouveau, étonnant, et réussi.

"Je m'ennuyais", explique Philippe Starck à LCI, "cela faisait des années que je faisais des choses différentes mais qui se ressemblaient toutes, il était temps de passer à la suite." Pour tenter l'expérience, Starck s'est rapproché d'Autodesk, l'éditeur créateur de logiciels de création 3D, mais pas seulement. Autodesk travaille en effet beaucoup sur l'intelligence artificielle. Un moteur qui aura énormément travaillé pour arriver à la chaise lancée il y a quelques jours.

Quand la machine génère un design "végétal"

Il aura ainsi fallu plus de deux ans de travail pour tenir un design satisfaisant. Un design au final très naturel. "C'est fascinant", sourit Starck, "J'ai demandé à l'IA d'être dans l'économie de tout, et elle aboutit à un design végétal." Pour Autodesk, comme pour Kartell, le but était d'arriver à un design qui ait du sens, presque une mission. Non seulement la chaise est minimaliste, mais sa fabrication utilise des chutes, des matériaux inutilisés dans les usines de Kartell. "Et encore, ce n'est qu'un début", explique le designer, "dans deux ans, on devrait pouvoir la fabriquer avec de vrais bio-plastiques".

Lire aussi

Pour autant, Philippe Starck se sent-il dépossédé de sa paternité sur l'objet ? "Au contraire", s'enthousiasme-t-il, "On arrive à un moment où l'intelligence humaine atteint un plateau, il est temps que l'IA vienne en relais, et que l'on puisse se faire aider par des machines que l'humain a créées !". Dans les studios de Philippe Starck, on pense déjà à la suite, la même intelligence artificielle pourrait bien être sollicitée pour trois autres projets. 

La chaise "A.I.", elle, sort chez Kartell, pour moins de 200 euros.

EN PODCAST

Tous nos podcasts sont à écouter ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent